En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Jésus. L'Encyclopédie

Publié jeudi

Jésus. L'Encyclopédie

Jésus. L'Encyclopédie, sous la direction de J. Doré, Paris, Albin Michel, 2017

 Pour avoir participé depuis trois ans avec bonheur et passion au travail de conception, d'écriture et d'édition de ce beau livre, je ne peux que le recommander aux membres du Cetad, et à quiconque ouvre ce site.

 Un titre ambitieux, un livre de poids (848 pages), les éditions Albin Michel publient un ouvrage d'une grande originalité. Il est clair que la figure de Jésus continue d'interroger aujourd'hui, dans une culture qui hésite à assumer ses racines chrétiennes, mais où la quête de spiritualité est partout présente. L'éditeur non confessionnel relève avec force le défi.

 Refusant les « révélations » sensationnelles et une médiatisation parfois douteuse, cet ouvrage collectif veut apporter à un large public, mais aussi aux biblistes plus spécialisés, une synthèse de ce que peut dire aujourd'hui sur Jésus de Nazareth la recherche historique, sociologique et exégétique, à la fois dans une critique rigoureuse et dans une lecture attentive à la façon dont le texte évangélique veut agir sur ses lecteurs. Le terme « encyclopédie » vise la diversité des approches convoquées : historique, exégétique et littéraire, mais aussi sociologique, psychanalytique, voire poétique. Mais comment aborder « de façon encyclopédique » la personne et la question de Jésus ?

 Il n'était pas question de faire un dictionnaire alphabétique, et encore moins d'être exhaustif dans les études historiques. Aussi les auteurs de L'Encyclopédie ont-ils décidé d'honorer et d'épouser le projet même des auteurs des Evangiles, en entrant dans leur perspective narrative. Là se trouve, probablement, la plus grande originalité de ce travail. En effet, ce choix tient compte des dernières recherches en théorie de la littérature et notamment du récit et de l'énorme travail de la critique narrative ces dernières décennies ; il permet à chacun de se situer comme le lecteur que Luc construit par son récit, mais un lecteur critique et à chaque instant attentif aux choix narratifs et à leur sens. C'était la meilleure façon de respecter l'épaisseur et la richesse de signification du texte évangélique, en échappant à la fois à un historicisme naïf, et à un dogmatisme pesant.

 L'Encyclopédie est formée de 3 livres : Commencements, Vie publique, Passion et Résurrection, chacun comprenant 3 ou 4 parties. Ces parties se subdivisent en 27 chapitres, qui suivent les étapes de l'évangile de Luc. Chaque chapitre s'ouvre sur un « récit » des faits composé avec brio par C. Pedotti selon l'évangile de Luc ; il est suivi d'un ou plusieurs Articles principaux qui ont été demandés à des spécialistes reconnus ; des élairages plus brefs viennent compléter tel ou tel point plus technique ou répondre aux questions les plus fréquentes des lecteurs. La recherche est en cours, les spécialistes apportent parfois des analyses en tension, qui montrent bien à quel point la figure de Jésus reste l'objet de confrontations. Viennent ensuite un Contrepoint et une Carte blanche. Le Contrepoint honore le point de vue différent que peut avoir sur la question un spécialiste autre que ceux de l'exégèse biblique, spécialiste juif notamment ou chercheur relevant d'un autre point de vue religieux ou philosophique. Les Cartes blanches sont l'œuvre d'écrivains contemporains, parmi les plus connus ; chacun propose sa contribution sur la question, montrant comment la figure de Jésus résonne aujourd'hui dans des sphères différentes parfois très éloignées du christianisme.

 On est frappé par la qualité de la réflexion, la clarté de la présentation et l'honnêteté des auteurs qui entrent dans le débat, pour ne pas dire dans l'orchestre. Près de 50 exégètes venus de huit pays différents, des contrepoints venus encore d'ailleurs, 27 cartes blanches ; la richesse de ce travail est remarquable. Elle ne s'arrête pas là, car François Boepsflug, éminent spécialiste de l'iconographie chrétienne chargé de l'illustration de l'Encyclopédie, a proposé quelques 200 planches illustrant à travers les siècles, la réception multiforme de la personne de Jésus. Ces planches qu'il commente avec un regard aussi subtil que compétent sont souvent peu connues et très originales : citons seulement, pour sourire, l'enfant Jésus en youpala du 15ème siècle... Il est ainsi manifesté que la réception du récit évangélique à travers les siècles, participe aussi de l'effort pour éclairer la figure de Jésus de Nazareth.

Jésus. L'Encyclopédie offre donc un lieu de compétence et de liberté autour d'un sujet qui se révèle inépuisable et dont chacun a conscience que de toutes les façons il nous dépasse et continuera à nous dépasser. Ainsi pourra-t-il être utilisé largement d'une part comme un ouvrage de travail précieux, puisque, sur chacune des étapes de la vie de Jésus et sur les divers aspects de son message, il permet de faire le point sur la recherche actuelle et d'ouvrir plus largement l'horizon du lecteur qui travaille les textes bibliques. Mais il peut aussi être lu comme un passionnant commentaire de l'évangile de Luc, accompagnant pas à pas le lecteur dans le questionnement que le texte biblique ne cesse de soulever, et lui proposant un parcours qui le conduira, d'une façon ou d'une autre, à s'interroger sur ce qui reste le mystère de Jésus de Nazareth

 Un livre pour la rentrée... et pour la suite.

Roselyne DUPONT-ROC

 PS : prix de lancement  : 49€

 

 

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Jésus. L'Encyclopédie
Laurent Villemin
Laurent Villemin
Publié le Lundi 18 septembre 2017
Le temps des Réformes (6) Les « Evangéliques » dans les Eglises de la Réforme
Golem !
Golem !
Publié le Mardi 25 juillet 2017
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2017 - Tous droits réservés