En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Le pain de vie

Publié hier


Dirk Bouts  (circa 1420–1475), la dernière Cène, 1464-67, église saint Pierre, Louvain, Belgique

Dirk Bouts est un peintre néerlandais du 15e siècle. Il est surtout connu pour ses peintures religieuses et sa renommée tient à sa maîtrise de la perspective visible dans ses décors intérieurs dans lesquels ses personnages s’intègrent de façon parfaitement cohérente.

Le panneau de la Cène est l’élément central d’un triptyque conservé dans l'église saint Pierre de Louvain.

La Cène est représentée dans un salon néerlandais caractéristique de l’époque.

Les apôtres sont réunis autour d’une table chargée de mets.

Jésus domine au centre, sa stature surpasse celle des apôtres, il est bien droit, comme soulevé vers le ciel. Les apôtres, ses premiers fidèles, sont dans des postures déjà en prière, les mains jointes ou en adoration.

Jésus bénit le repas, et le calice posé devant lui évoque institution de l’Eucharistie.



Le texte biblique

 Personne ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

 Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous instruits par Dieu lui-même. Quiconque a entendu le Père et reçu son enseignement vient à moi.

Certes, personne n’a jamais vu le Père, sinon celui qui vient de Dieu : celui-là seul a vu le Père.

 Amen, amen, je vous le dis : il a la vie éternelle, celui qui croit.

 Moi, je suis le pain de la vie.

 Au désert, vos pères ont mangé la manne, et ils sont morts ;

 mais le pain qui descend du ciel est tel que celui qui en mange ne mourra pas.

 Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »

Jn 6,44-51



Commentaires

Nous continuons à lire le discours de Jésus sur le pain de vie.

Les « juifs » tels qu’ils sont nommés quelques versets plus haut, ont remplacé la foule ; ils interviennent pour mettre en question l’affirmation de Jésus : « Je suis le pain de vie »,  qu’ils considèrent comme un scandale. Comment un homme ordinaire qu’ils connaissaient comme le fils de Joseph, pourrait-il être le pain de vie descendu du ciel ?

Jésus avance ses arguments.

Tout d’abord il faut lire l’Écriture en profondeur, comme le recommandent les Prophètes, et ainsi découvrir sa véritable identité.

En effet Jésus est le seul à avoir vu Dieu, il est donc le seul à pouvoir le représenter parmi les hommes. C’est pourquoi, à la différence des hommes du désert lors de l’Exode qui sont morts après avoir mangé la manne que Dieu avait envoyé du ciel, lui est le seul à offrir la vie éternelle.

Alors peut venir l’affirmation de Jésus qui met en relation le pain et sa propre chair, sa vie livrée, son corps mort et ressuscité, pour que les hommes vivent de la vie nouvelle, la vie éternelle en lui, avec Dieu.

Partagez cette page :

Méditations récentes

Le pain de vie
Le pain de vie
Publié hier
La lumière et les ténèbres
La lumière et les ténèbres
Publié il y a 9 jours
Apparitions après la résurrection
careme 2018 : l'épreuve (8)paques
careme 2018 : l'épreuve (8)paques
Publié le Lundi 2 avril 2018
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2018 - Tous droits réservés