En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

DES FEMMES « PORTENT » LA VIE QUI VIENT (3)

Publié mercredi


Chagall , 1887-1985, David et Bethasbée, 1956 , musée de Nice

Bethsabé, femme d’Urie le Hittite, assure la descendance de David

Chagall montre les visages en fusion des deux amants, David et Bethsabée ; symbole, également, des deux faces qui représentent tout et son contraire : le dur et le doux, le bon et le mauvais, le masculin et le féminin.
 La main de David, dessinée de manière saisissante en deux couleurs, interpelle également : elle a joué délicatement de la harpe mais s'est aussi levée contre Goliath et même contre Dieu. Deux anges amicaux (dont l'un, sur la gauche dans l'œuvre, semble caresser le visage de David) indiquent : Dieu reste bienveillant, malgré toutes les fautes commises.
 

 

L’histoire de David et Bethsabée est racontée dans le livre de Samuel, une véritable succession de secrets et de mensonges, qui débouchera sur la survie de la dynastie royale du peuple de Dieu.

David est conduit à l’adultère, au mensonge, au meurtre.. quel effroi ! Il avait été choisi par Dieu comme bon berger, il avait vaincu Goliath, avait été l’ami de Jonathan, ; lui, le fugitif, avait refusé de porter la main sur le roi Saül.

David part en guerre à la suite de la provocation d’Ammon (2 Sm 10,21-6) ; sa réponse est sanglante, mais justifiée par une nécessité politique. Au contraire, ce qui arrive à Bethsabée et Urie est injustifiable.

David a remarqué une femme, la désire, la prend et la renvoie ! Un enfant s’annonce… David, pour résoudre la situation, choisit le mensonge. Il fait chercher le mari, il pense qu’une nuit conjugale recouvrira la faute. Mais ce plan est contrarié par la droiture d’ Urie qui reste au combat avec ses frères d’armes. David finit par enivrer ce soldat royal, puis le fera mourir dans un combat perdu d’avance.

Bethsabée pleure son mari ne sachant pas qu’il a été assassiné. David épouse alors la veuve, l’enfant peut naître en toute légalité. Comment le Seigneur peut-il accepter tout cela ?

Le Seigneur intervient. Il envoie Natan qui met David devant la responsabilité de ses actes.

David reconnaît son péché et commence un chemin de guérison qui se poursuit tout au long de la maladie de son enfant dont la mort est annoncée.

David console Bethsabée, et la naissance d’un autre fils consacre le renouveau : David le nomme Salomon, mais le Seigneur l’appelle « Yedidya » : « Aimé de Dieu», il succédera à David.

Ainsi s’accomplit de manière étrange la promesse divine faite autrefois (2 Sm 7) : la maison royale ne s’éteindra pas.



Le texte biblique

David consola Bethsabée sa femme : il la retrouva et coucha avec elle. Elle lui donna un fils qu’il nomma Salomon. Le Seigneur l’aima,

 et il le fit savoir par le prophète Nathan qui lui donna, à cause du Seigneur, le nom de Yedidya : Aimé-du-Seigneur.

2 Samuel 12, 24-25

 



Commentaires

Heureux l'homme dont la faute est enlevée, et le péché remis !

Heureux l'homme dont le Seigneur ne retient pas l'offense, dont l'esprit est sans fraude !

Je me taisais et mes forces s'épuisaient à gémir tout le jour :

ta main, le jour et la nuit, pesait sur moi ; ma vigueur se desséchait comme l'herbe en été.

Je t'ai fait connaître ma faute, je n'ai pas caché mes torts. J'ai dit : « Je rendrai grâce au Seigneur en confessant mes péchés. » Et toi, tu as enlevé l'offense de ma faute.

Ainsi chacun des tiens te priera aux heures décisives ; même les eaux qui débordent ne peuvent l'atteindre.

Tu es un refuge pour moi, mon abri dans la détresse ; de chants de délivrance, tu m'as entouré.

 « Je vais t'instruire, te montrer la route à suivre, te conseiller, veiller sur toi.

N'imite pas les mules et les chevaux qui ne comprennent pas, qu'il faut mater par la bride et le mors, et rien ne t'arrivera. »

Pour le méchant, douleurs sans nombre ; mais l'amour du Seigneur entourera ceux qui comptent sur lui.

Que le Seigneur soit votre joie ! Exultez, hommes justes ! Hommes droits, chantez votre allégresse !

 Psaume 31

Partagez cette page :

cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2018 - Tous droits réservés