En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Aimer son prochain

Publié le Mercredi 8 novembre 2017


Vitrail du Bon Samaritain de la cathédrale de Chartres (1205-1215).

La verrière du Bon samaritain de Chartres est située dans le bas-côté de la cathédrale. Elle a été offerte par la corporation des cordonniers. Elle présente 24 panneaux séparés.

Notons que dans la partie médiane de la verrière est représentée l’histoire de la tentation et de la chute d’Adam et Eve et dans la partie supérieure le meurtre d’Abel par Caïn, deux épisodes en lien avec la réponse de Jésus à un docteur de la Loi : « et qui est mon prochain ?».

Deux panneaux représentent enfin la parabole du Bon Samaritain.

 


Nous regardons aujourd’hui le panneau décrivant un voyageur « pèlerin » comme inscrit sur le vitrail, qui quitte Jérusalem.

Il est dépouillé de ses vêtements, volé, battu et laissé pour mort au bord su chemin par deux bandits, épée et fouet à la main.

A droite est représenté le Samaritain qui vient au secours de l’homme blessé, il le conduira vers un aubergiste à qui il promettra de revenir pour le défrayer de ses dépenses.

Les bandits figurent les forces du mal qui laissent l’humanité, représentée par le pèlerin, à moitié morte à cause du manque d’amour du prochain.

A l’arrière plan, un arbre a pris la forme d’une croix



Le texte biblique

 N’ayez de dette envers personne, sauf celle de l’amour mutuel, car celui qui aime les autres a pleinement accompli la Loi.

La Loi dit : Tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne commettras pas de vol, tu ne convoiteras pas. Ces commandements et tous les autres se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

L’amour ne fait rien de mal au prochain. Donc, le plein accomplissement de la Loi, c’est l’amour.

Rm 13, 8-10

 



Commentaires

Paul rappelle que la seule chose demandée aux chrétiens est l’amour des autres.

L’évangéliste Jean exprime autrement la même conviction :

«  Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. » Jn 13,34

 


Les bénéficiaires de l'amour chrétien sont « les autres », c'est ainsi que Paul définit d'avance de la façon la plus large possible, le « prochain », ceux qu'il introduira ensuite dans la citation du Lévitique.

Par l'amour, les chrétiens se mettront à l’abri des méfaits que provoque le péché. En effet le péché est lié aux pratiques qu’inspirent le repli sur soi, l'égoïsme, la jalousie et la peur. L'amour au contraire fait sortir de soi et s'oublier soi-même pour se soucier de l'autre.

Paul présente l’amour comme l’accomplissement de la Loi, son but. Il la récapitule.

Paul cite le Décalogue puis rappelle les versets du Levitique :

« Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur. » (Lv 19,18)

C’est ce qu’il exprime clairement dans la lettre aux Galates

« Car toute la Loi est accomplie dans l’unique parole que voici : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. « (Gal5,14)

Seul l’amour du prochain que l’on doit aimer comme soi-même, peut procurer une véritable communion à l’intérieur de la communauté, et, au-delà encore, car le prochain est celui dont nous devonsà chaque occasion nouvelle nous rendre proches !

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Mattatias, la révolte
Mattatias, la révolte
Publié avant-hier
Gouverner avec sagesse
Gouverner avec sagesse
Publié il y a 10 jours
Aimer son prochain
Aimer son prochain
Publié le Mercredi 8 novembre 2017
La Toussaint
La Toussaint
Publié le Mercredi 1er novembre 2017
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2017 - Tous droits réservés