En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Vous êtes la lumière du monde

Publié le Mardi 12 juin 2018


André Derain, 1880-1954, effets ,de soleil sur l’eau 1906-7, musée de l’Annonciade, Saint Tropez

André Derain, peintre du 20e siècle, est au début de sa carrière  l'un des fondateurs du  fauvisme.  Le fauvisme est un courant pictural utilisant des couleurs violentes, pures et vives. Les peintres revendiquent un art fondé sur l’instinct, séparant la couleur de sa référence à l’objet.

Ce tableau, Effet de soleil sur l’eau, est éblouissant, sans doute un hommage à Monet, n’est-il pas déjà un tableau abstrait ?

Derain a peint cette œuvre à Londres, lors d’un séjour où le soleil brillait plus qu’à Marseille !

Londres n’est pas décrit, aucune référence n'est faite à la réalité. Seulement des couleurs pures, un nuage rouge tordu qui s’insinue entre d’autres nuages bleus, une colonne de lumière au premier plan forme comme une allée. « Les couleurs déchargent de la lumière » dit-il lui-même.

Derain s’éloigne du réalisme, de la représentation, mais montre une lumière qui envahit tout et qui est le sujet du tableau

Les formes existent en elle-mêmes, la lumière existe, elle n’est pas dissoute. Lumière agissante sur le monde, concrète. Elle transforme la réalité.



Le texte biblique

  « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens.

  Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée.

  Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.

  De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux.

Mt 5, 13-16



Commentaires

Nous lisons aujourd’hui un extrait du sermon sur la montagne, premier des cinq discours que Matthieu attribue à Jésus.

Jésus caractérise la mission des disciples

« Vous êtes le ciel de la terre », le sel qui donne la saveur, et qui conserve.

On peut aussi rappeler « l’alliance de sel », expression qui signifie la pérennité d’un pacte.

Les disciples doivent donner la saveur au monde et en assurer la survie de la foi devant Dieu. S’ils n’assument plus cette fonction et perdent l’esprit des Béatitudes, ils ne valent plus rien et le rejet par Dieu les menace.

Puis, Jésus les caractérise par la lumière : « vous êtes la lumière du monde » L’image renvoie au livre d’Isaïe, à la vocation de Jérusalem, ville lumière placée sur la montagne, pour attirer les peuples vers Dieu (Is 60) ; elle renvoie aussi à la vocation d’Israël, « lumière des nations » (Is 42,6 ; 49,6).

C’est un devoir d’éclairer, la lampe est faite pour être vue.

Comment les disciples peuvent-il être une lumière  ? « Faire bien », « faire du bien », littéralement faire des « bonnes oeuvres », il s’agit ici d’oeuvres de miséricorde, signe d’une piété profonde. Il ne s’agit pas d’exhiber sa vertu, mais de faire découvrir aux hommes la présence du Royaume qui anime les croyants. Par le « bien que nous faisons, rendons-nous un témoignage suffisant de l’Evangile ?

Partagez cette page :

Méditations récentes

La foi qui agit par la charité
Pierre et Paul
Pierre et Paul
Publié il y a 10 jours
Le livre de Job
Le livre de Job
Publié le Mercredi 3 octobre 2018
Sans tunique ni nourriture
Sans tunique ni nourriture
Publié le Mercredi 26 septembre 2018
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2018 - Tous droits réservés