En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Est-ce que la foi s'oppose à la raison ?

Avant de répondre à cette question, peut-être faut-il se demander d’abord : la foi, qu’est-ce que c’est ? Ainsi quand on dit avoir la foi, on pense d’abord croire à l’existence de Dieu, croire à ce que dit l’Eglise etc. Cette foi là n’est pas première : en amont se trouve la confiance faite à quelqu’un. Cette confiance est l’essence même de la foi. Elle est à son commencement, accompagne son développement, sépanouit dans son achèvement.. Cette foi-confance est de l’ordre de la relation entre personnes, elle se révèle relation vivante avec Dieu.
Mais peut-on expliquer “rationnellement” la relation entre des personnes, à plus forte raison la relation à Dieu ? Comme on dit, “le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas”. Donner sa confiance est de l’ordre de l’amour. On croit, on aime d’abord, on explique après. Parce qu’elle est d’abord relation, la foi précède toute démarche relationnelle. Mais la foi en Dieu ne demande pas moins de s’expliquer, à se justifier, à devenir raionnable. Dès que la foi est là, elle nous met au travail. Nous avons à rendre compte de notre foi. Dans la foi, la raison devient  raisons de vivre et d’aimer la vie. 

Pour approfondir cette question, je vous invite à participer à nos sessions Lire la Bible et Découvrir la foi : « Qu’est-ce que croire ? », « Jésus vivant. Qui est Jésus ? ». Elles sont conçues de telle manière que l’on peut y entrer même si on n’a jamais fait de théologie.


Partagez cette page :


Retour à la liste

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2018 - Tous droits réservés