En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Est-il nécessaire d’être chrétien pour devenir parrain, marraine de baptême ?

Votre question en recoupe une autre : de fait, à quoi servent le parrain et la marraine ? En cas de décès des parents, on leur accorde tradionnellement une responsabilité morale (mais sans qu’elle soit inscrite dans la loi). Aussi le choix du parrain et de la marraine est habituellement motivé par les liens de parenté ou d’amitié. C’est une marque d’estime et de confiance des parents vis à vis de ces personnes à qui il est demandé de créer avec leur filleul un lien personnel d'affection, de confiance et de compréhension, lien qui peut être considérable dans les moments difficiles de la vie. Cet aspect humain du rôle du parrain et de la marraine est très important. Mais ce n’est qu’un aspect, car alors, pourquoi réserver ce rôle à des baptisés ? Le parrain et la marraine sont-ils seulement ceux qui offrent une médaille, puis entretiennent ce lien d’affection par des cadeaux, des lettres et des visites ?
Dans les premiers siècles, le nouveau baptisé était présenté au baptême par un chrétien qui était son garant aux yeux de l’Eglise. Cet aspect religieux de leur rôle est premier : le parrain et la marraine s’engagent vis à vis de la communauté chrétienne et de leur filleul à l’aider à grandir dans la foi et et à vivre en chrétien. Il s’agit donc pour eux d’une mission d’Eglise.
Comment honorer cette mission de soutenir la foi du nouveau baptisé sans vivre soi-même du baptême ?

Pour approfondir cette question, je vous invite à participer à nos sessions sur le baptême (Approfondir la foi). Elles sont conçues de telle manière que l’on peut y entrer même si on n’a jamais fait de théologie.


Partagez cette page :


Retour à la liste

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2018 - Tous droits réservés