En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

L’Église doit-elle rentrer dans le débat politique d’un pays ?

L’Église a pour mission d’annoncer le salut pour tous et de faire vivre tout homme de bonne volonté dans son humanité la plus parfaite possible. Comme institution, l’Église est visible mais par son fondement, le Christ, elle vit sur la foi des croyants qui est invisible. Si l’Église n’a pas à entrer dans le jeu politique, son devoir est de mettre en garde l’institution politique quand certaines décisions ne permettent plus aux hommes d’exercer leur humanité, d’exprimer leur foi, de secourir les plus pauvres, d’agir en charité. L’Église doit rappeler que l’économie est assujettie au débat politique afin de limiter les injustices, enfin l’Église doit aussi rappeler que tout homme possède une dignité inviolable et que le droit est un service pour établir un maximum d’harmonie dans la société. L’Église est dans son rôle à chaque fois qu’est mis en danger pour l’homme, sa liberté, ce qui lui permet de recevoir le message évangélique ainsi que la distance critique sur son environnement social et physique. 

Pour approfondir cette question, je vous invite à participer à nos sessions sur la pensée sociale de l'Eglise : "Droits de l'homme et christianisme" et à nos sessions de morale (Approfondir la foi). Elles sont conçues de telle manière que l’on peut y entrer même si on n’a jamais fait de théologie.


Partagez cette page :


Retour à la liste

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2018 - Tous droits réservés