En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Est-ce qu'on peut croire et douter ?

Pour creuser cette question, il faut se demander qu’est-ce que douter et de quoi doute-t-on ? Douter de l’existence de Dieu ? De sa présence ? De sa bonté ? De Jésus Christ ? De sa résurrection ?
Il faut aussi se demander qu’est-ce que la foi : est-ce croire en des vérités, en des dogmes, dans les affirmations de la Bible, en l’autorité de l’institution Eglise ? Est-ce faire crédit, donner foi, faire confiance ?
C
roire et douter, c’est l’état normal de la vie, et le propre de la foi. Beaucoup de chrétiens diront que le doute fait partie de l’histoire de leur foi, comme le risque fait partie de leur vie. La foi n’est pas un acquis, elle n’est pas une certitude mais un compagnonage. Il y a des moments d’obscurité puisqu’avoir la foi, ce n’est pas “voir” mais tenir la question de Dieu et la garder ouverte.
Mais à l’intérieur de la foi, si je puis dire, Dieu invite les croyants à croire « vraiment » en lui, à lui remettre une confiance franche, entière par Jésus Christ, et à Jésus Christ par l'Eglise qui l’annonce et célèbre sa Présence au milieu de l’assemblée et du monde.
Croire en Dieu... croire au Christ pour avoir la vie renouvelée par une promesse et une Présence. Que peut-il arriver de plus important à une vie que de devenir une vie davantage croyante et habitée par l’espérance qui vient de Dieu ? 

Pour approfondir cette question, je vous invite à participer à nos sessions Lire la Bible et Découvrir la foi : « Qu’est-ce que croire ? », « Jésus vivant. Qui est Jésus ? ». Elles sont conçues de telle manière que l’on peut y entrer même si on n’a jamais fait de théologie.

 


Partagez cette page :


Retour à la liste

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2017 - Tous droits réservés