En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Vers une Eglise hospitalière 

Publié le Mardi 12 novembre 2019

Vers une Eglise hospitalière 

J'invite tous ceux qui le peuvent à lire dans la revue Etudes d'octobre 2019, le remarquable entretien avec le théologien jésuite Christophe Theobald, « Vers une Eglise hospitalière ».

C.Theobald prend acte de la crise actuelle de l'Eglise (« la maison brûle » !), non comme une crise fatale, mais comme une crise de croissance. Pour autant, il fait résonner la question de Jésus en Luc 18, 8 : « Le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

J'essaie ici de souligner quelques traits majeurs de son analyse et de sa proposition :

Il affirme avec force, et cette affirmation encadre tout son propos, que l'impasse dans laquelle nous nous trouvons ne peut se traiter que sur le terrain oecuménique, dans une réflexion et un travail commun avec les autres confessions chrétiennes, elles aussi en crise. Nous avons besoin d'unir nos forces et de nous entraider.


A partir de là, des propositions peuvent être faites, qui ne cherchent pas tant à réformer notre Eglise « par le haut », mais par une nouvelle façon d'être présent au monde contemporain, et d'être pour nos contemporains un « présent ».

Au niveau de la crise institutionnelle, que le pape François a résumée sous le nom de «cléricalisme », plutôt que d'importer un clergé étranger, dont nous privons les jeunes Eglises, ne faudrait-il pas prendre au sérieux les communautés chrétiennes comme « sujets » qui, à leur échelle, doivent engendrer leurs propres ministres et les présenter à l'ordination.
Cela suppose des lieux laboratoires, où des essais puissent être faits à l'échelle d'une région : l'Amazonie est en train de devenir ce « laboratoire » de l'Eglise universelle. Ne pourrait-on ouvrir sur chaque continent des espaces « amazoniens », des espaces ouverts à tous les possibles. Oui, en prenant des risques ! Mais les premiers siècles de l'Eglise montre qu'elle n'a cessé de prendre des risques à tous les niveaux. Il faut oser des expériences, relues, corrigées, éprouvées par le temps, en faisant confiance à l'Esprit.

Au niveau de la mission et de l'évangélisation, plutôt que de chercher « à faire grossir la tribu », il faudrait accentuer, ce qui est déjà largement et magnifiquement fait, des étapes prudentes et progressives de la mission. D'abord la présence à autrui, avec toujours un a priori favorable : l'attention à cette « foi élémentaire » que Jésus admire chez les plus pauvres, et qu'il ne cherche pas nécessairement à enrôler sous sa bannière : « Va, dit-il, ta foi t'a sauvé ».
Si des lieux de rencontre et de vie se créent, maisons d'Eglise, carrefours diocésains en monde rural, où sont abordés des questions de société, alors pourra venir une annonce de l'Evangile, voire des éléments de catéchèse. Parallèlement, sous forme synodale, la communauté peut avancer, en proposant à ses membres des parcours de formation, et en travaillant à diffuser...

Reste que le christianisme est constitutivement ecclésial, et que l'Eglise est une. L'hospitalité ouverte est un principe fondamental de sa tradition, mais elle est difficile à mettre en œuvre ; c'est probablement la notion d'« envoi » qui doit refonder l'unité ecclésiale, aux antipodes du petit groupe fermé ou chaleureux, vite sectaire. L'Eglise est le lieu qui envoie vers les hommes et les femmes de ce temps des chrétiens qui rendent l'Evangile recevable ici et maintentant.. La réception est l'oeuvre de l'Esprit !

Roselyne DUPONT-ROC

 

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Vers une Eglise hospitalière 
Vers une Eglise hospitalière 
Publié le Mardi 12 novembre 2019
La Toussaint
La Toussaint
Publié le Jeudi 31 octobre 2019
La Nouvelle Français Courant.
La Nouvelle Français Courant.
Publié le Mardi 8 octobre 2019
La rentrée
La rentrée
Publié le Dimanche 1er septembre 2019
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés