En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Mère Teresa

Publié le Lundi 20 octobre 2003

Mère Teresa a découvert son apostolat en voyant les personnes sur les trottoirs de Calcutta. Dans un but de conserver la dignité humaine au moment où elle est la plus abandonnée. « Avant je savais que j’allais mourir comme un chien, sur le trottoir, maintenant je sais que je mourrai en être humain ».

A travers ses œuvres elle a touché le cœur des croyants et des non croyants, elle a dépassé les barrières des divisions sociales, religieuses, culturelles…
Par mon sang, je suis albanaise. Par ma nationalité, indienne. Par ma foi, je suis une religieuse catholique. Pour ce qui est de mon appel, j’appartiens au monde. Pour ce qui est de mon cœur, j’appartiens entièrement au Cœur de Jésus.”

« Mère Teresa de Calcutta s’est vue confier la mission de proclamer la soif infinie de l’amour de Dieu pour l’humanité, en particulier pour les plus pauvres des pauvres, “Dieu aime toujours le monde et Il nous envoie, vous et moi, pour être son amour et sa compassion auprès des pauvres”. C’était une âme remplie de la lumière du Christ, brûlante d’amour pour lui et consumée d’un seul désir: “apaiser sa soif d’amour et des âmes.”

Afin de mieux répondre aux besoins physiques aussi bien que spirituels des pauvres, Mère Teresa fonda Les Missionnaires de la Charité en 1963, en 1976 la branche contemplative des sœurs, en 1979 les Frères Contemplatifs, et en 1984 les Pères Missionnaires de la Charité. Cependant son inspiration n’était pas limitée à ceux qui avaient une vocation religieuse. Elle forma les Coopérateurs de Mère Teresa et les Coopérateurs Malades et Souffrants, personnes de fois et nationalités différentes avec qui elle partageait son esprit de prière, de simplicité, de sacrifice et son apostolat pour les humbles travaux d’amour. Cet esprit inspira plus tard les Laïques Missionnaires de la Charité. En réponse aux demandes de beaucoup de prêtres, en 1981 Mère Teresa commença aussi le mouvement Corpus Christi pour les prêtres, traçant un “petit chemin de sainteté” pour ceux qui désirent partager son charisme et son esprit.

La Congrégation des Missionnaires de la Charité, est maintenant dirigée par Sœur Nirmala Joshi, indienne, hindoue convertie, élue pour succéder à Mère Teresa peu de temps avant sa mort survenue en septembre 1997. La congrégation comprend 4690 sœurs environ, réparties dans 710 missions dans 127 pays, qui animent plus de 1370 cliniques pour les plus pauvres en fin de vie, 750 foyers d’accueil et 460 établissement scolaires. Chaque année 150 à 200 novices font profession de vie religieuse. En France elles sont à Paris et Marseille. Il y a par ailleurs 440 frères présents dans 17 pays.

Tout cela ne s’est pas réalisé sans difficultés, elle dit elle-même en juillet 1958 : « mon sourire est un grand manteau qui couvre une multitude de douleurs. Tout le temps à sourire. Les sœurs et les gens pensent que ma foi, mon espérance, mon amour me comblent en profondeur et que l’intimité avec Dieu et l’union avec sa volonté imprègnent mon cœur. Si seulement ils pouvaient savoir ! ».
Ce côté héroïque de cette grande femme fut révélé seulement après sa mort. Cachée aux yeux de tous, cachée même à ses plus proches, sa vie intérieure fut marquée par l’expérience d’un sentiment profond, douloureux et constant d’être séparée de Dieu, même rejetée par lui, accompagné d’un désir toujours croissant de son amour. Elle appela son expérience intérieure, “l’obscurité”.

« Je vois Dieu dans tout être humain. Quand je lave les plaies des lépreux, j’ai le sentiment de prendre soin du Seigneur lui-même. N’est-ce pas une belle expérience ? ».

Mère Teresa a été béatifiée le 19 octobre à la suite d’un procès de béatification exceptionnellement rapide à la demande expresse de Jean Paul II.

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Vivre avec nos morts
Projet de loi sur l’euthanasie
Projet de loi sur l’euthanasie
Publié le Vendredi 16 avril 2021
"Bénir" les couples homosexuels
Publié le Mercredi 31 mars 2021
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Publié le Vendredi 5 mars 2021
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés