En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

SEMAINE DE PRIERE POUR L'UNITE DES CHRETIENS JANVIER 2010

Publié le Mercredi 13 janvier 2010

 

Puis il leur dit : « Voici les paroles que je vous ai adressées quand j’étais encore avec vous : il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes ».  Alors il leur ouvrit l’intelligence pour comprendre les Ecritures,  et il leur dit : « C’est comme il a été écrit : le Christ souffrira et ressuscitera des morts le troisième jour,  et on prêchera en son nom la conversion et le pardon des péchés à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.  C’est vous qui en êtes les témoins.  Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Pour vous, demeurez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez, d’en haut, revêtus de puissance ». Puis il les emmena jusque vers Béthanie et, levant les mains, il les bénit.  Or, comme il les bénissait, il se sépara d’eux et fut emporté au ciel.  Eux, après s’être prosternés devant lui, retournèrent a Jérusalem pleins de joie,  et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu.

Lc 24, 44-50



 



 

Le thème de la prière pour l’unité des chrétiens en cette année 2010 est « …de tout cela, c’est vous qui êtes les témoins ». Il est tiré du chapitre 24 de l’Evangile de Luc. Ce thème a été choisi par les chrétiens d’Ecosse pour la célébration du centenaire de la Conférence d’Edimbourg.

Au cours de la Semaine de prière pour l’unité chrétienne 2010, nous allons méditer jour après jour ce texte, en nous arrêtant aux questions qui y sont posées : questions de Jésus à ses disciples, question des apôtres au Christ.

Chacune de ces interrogations permet en effet de souligner une manière spécifique de témoigner du Ressuscité. Pour chacune d’elles, nous sommes invités à réfléchir à notre situation de divisions ecclésiales, et aux remèdes que, concrètement, nous pouvons y apporter. Témoins, nous le sommes déjà, et devons l’être toujours mieux. Comment ?

- en célébrant Celui qui nous fait le don de la vie et de la résurrection (1er jour) ;

- en sachant partager à d’autres l’histoire de notre foi (2e jour) ;

- en prenant conscience que Dieu est à l’œuvre dans nos vies (3e jour) ;

- en rendant grâce pour l’héritage de la foi reçue (4e jour) ;

- en confessant le Christ vainqueur de toute souffrance (5e jour) ;

- en cherchant à être toujours plus fidèles à la Parole de Dieu (6e jour) ;

- en grandissant dans la foi, l’espérance et la charité (7e jour) ;

- en offrant l’hospitalité, et en sachant l’accueillir quand elle nous est offerte (8e jour).

Dans chacun de ces huit aspects, notre témoignage ne serait-il pas davantage fidèle à l’évangile du Christ si nous le rendions ensemble ?



 

C’est en janvier 1933 que l’abbé Paul Couturier organisa pour la première fois à Lyon des rencontres au service de l’unité entre chrétiens avec quelque hésitation sur la durée : il fut question de « triduum », puis d’« octave ». Actuellement, la « semaine de prière » dure huit jours : traditionnellement, du 18 au 25 janvier.



 

Cette division au sein de l’Eglise est une souffrance : il y a bien une Eglise unique et pourtant nous connaissons ses divisions internes. Plusieurs déchirures se sont produites, au long des siècles, entre les baptisés qui constituent pourtant cette Eglise en raison de leur baptême. Eglise unique mais qui n'est plus unie... Paradoxe actuel du christianisme se réclamant de la même source. Malgré leurs séparations, les chrétiens peuvent encore donner un témoignage commun face aux grands défis du temps présents.


Depuis 1910, à l’initiative de l’Eglise protestante d’Ecosse, un effort est engagé pour aider les différentes communautés à se forger un esprit commun et à coordonner les différentes entreprises pour annoncer l’Evangile et le même sentiment d’urgence habite le cœur des chrétiens :
l’Évangile n’est pas un luxe dans notre humanité blessée par les divisions ; l’Évangile ne peut être annoncé par des voix discordantes. Avec le Christ, ceux que la haine habitait peuvent trouver un chemin de réconciliation. Avec le Christ, ceux que tout séparait peuvent trouver la joie de vivre en frères… de tout cela, c’est vous qui êtes témoins.

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Vivre avec nos morts
Projet de loi sur l’euthanasie
Projet de loi sur l’euthanasie
Publié le Vendredi 16 avril 2021
"Bénir" les couples homosexuels
Publié le Mercredi 31 mars 2021
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Publié le Vendredi 5 mars 2021
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés