En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

ANNE DU SACEREDOCE (6)

Publié le Mercredi 27 janvier 2010

ANNE DU SACEREDOCE (6)

 

Il y a maintenant 18 ans que je suis prêtre. Pendant mes études d’électronique, l’appel est arrivé : prendre la suite du Christ. Les raisons au départ étaient ambiguës, mais avec le temps tout s’est précisé à partir de deux textes de l'Évangile : le lavement des pieds, se mettre au service des hommes surtout quand tout va mal, et l’apparition à Marie Madeleine, va annoncer à mes frères que je suis vivant.


 

Mais aujourd’hui des questions se posent sur la vie du prêtre, et un certain désaccord s’installe avec quelques positions de l'Église.


 

Quelques exemples :

- l’utilisation de mots piégés, comme celui de la Résurrection, mot qui dénature l’annonce, car en fait on ne sait pas ce que cela représente, le Christ a été « relevé ».

- l’enseignement de l'Église n’est pas toujours compréhensible, et bien des chrétiens auto corrigent cet enseignement, avec la « foi du peuple de Dieu ».

– quand l'Écriture est difficilement compréhensible, par exemple quand elle parle de la colère de Dieu, elle est mal expliquée : soit le mot est évité, soit on détourne la compréhension du mot, faisant appel à un sentiment plus ou moins flou et global de l’amour de Dieu.

- l’utilisation du terme Saint Esprit est mal comprise, on devrait plutôt parler de « souffle de Dieu »

- le sacrement de réconciliation : les nouvelles célébrations ont perdu la notion de relation, d’Alliance d e Dieu avec son peuple.


 

Enfin il y a trop de sujets tabous dans l'Église aujourd’hui :

- Nous n’avons pas les éléments pour résoudre des difficultés provenant de situations complexes

- la question des divorcés-remariés n’est pas résolue et bien souvent hypocrite. Bien des divorcés-remariés vivent des vies exemplaires, la question n’est pas de voir si on est en règle, mais de discerner là où Dieu appelle.

- la question des femmes prêtres : comme il est prescrit qu’une femme ne peut pas présider l’Eucharistie, on a retiré aux femmes de faire le commentaire de l'Écriture.


 

La situation du prêtre :

- dans sa paroisse le curé a tout pouvoir, il n’a pas en face de lui un contre pouvoir, une parole alternative. Le Conseil pastoral ne joue pas ce rôle.

- ainsi la personne du prêtre est idéalisée et cette idéalisation est très enfermante

- sans vis-à-vis le prêtre diocésain est seul, il est en face de la communauté paroissiale. Il ne trouve pas de compagnonnage dans le presbyterium dont les réunions sont bien sympathiques mais pas « fraternelles » : on ne peut y prendre des décisions ensemble.

- il y a certes les équipes de vie où on se regroupe par affinité (anciens de séminaire) ou dans des groupes de spiritualité (Institut du Prado, fraternités franciscaines, Père de Foucault..). mais cela est dehors du cercle diocésain.

- il n’y a pas de lieu pour faire une évaluation de vie, en fait structurellement il n’y a pas de suivi du prêtre dans tous les domaines, physiques, moraux, spirituels.

- il y a aujourd’hui un fort mouvement traditionaliste qui émerge, et rien n’est proposé pour promouvoir une église de communion dans le sillage du concile Vatican II (comme le décrit Mgr Rouet dans son dernier livre « J’aimerais vous dire »  Bayard éditions, 2009.)


 


 

Après avoir énuméré certaines difficultés de la vie du prêtre, il est important de souligner que la vie du prêtre est magnifique !

- constater la soif grandissante des chrétiens pour la Parole de Dieu. le prêtre par ce biais continue à travailler cette Parole, pour ses homélies, le catéchisme, tel ou tel évènement, les groupes bibliques.

- le rôle grandissant des chrétiens engagés, leur fidélité, tout en se gardant de s’enfermer dans un esprit de chapelle

- quelle merveille de voir les personnes se relever à la suite d’un accompagnement !


 


 

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Vivre avec nos morts
Projet de loi sur l’euthanasie
Projet de loi sur l’euthanasie
Publié le Vendredi 16 avril 2021
"Bénir" les couples homosexuels
Publié le Mercredi 31 mars 2021
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Publié le Vendredi 5 mars 2021
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés