En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Voyage de Benoit XVI en Catalogne, à saint Jacques de Compostelle et à Barcelone, consécration en basilique de la Sagrada Familia de Antoni Gaudi

Publié le Lundi 15 novembre 2010

Voyage de Benoit XVI en Catalogne, à saint Jacques de Compostelle et à Barcelone, consécration en basilique de la Sagrada Familia de Antoni Gaudi

 

Voyage de Benoit XVI en Catalogne, à saint Jacques de Compostelle et à Barcelone


Après le voyage de Jean Paul II en Catalogne en 1982, Benoit XVI revient en Catalogne, l'une des deux régions les plus sécularisées d'Espagne 

Le voyage de Benoît XVI constituera une étape vers les Journées Mondiales de la Jeunesse de Madrid en 2011. 

Le voyage de deux jours commence à Saint-Jacques-de-Compostelle, à deux mois de la fin de l'année sainte : l'année sainte compostellane est ainsi qualifiée quand la fête de la Saint-Jacques, le 25 juillet, tombe un dimanche. C'était le cas en 2010 ; la prochaine sera 2021.

Tout au long de ces deux journées, Benoît XVI n’a cessé, d’appeler au renouvellement dans la foi, à la créativité des catholiques pour répondre aux défis du monde moderne, notamment dans le domaine de la famille, femme, enfants, travail, amour, recherches génétiques.

Lors de ce voyage en Espagne vers Saint Jacques de Compostelle, Benoit XVI est également allé à Barcelone et a consacré en basilique la fameuse Sagrada Familia (Saint Famille) de l'artiste catalan Antoni Gaudi (1852-1926).

Il s'agit d'un faramineux projet, commencé il y a 128 ans, la première pierre ayant été posée le 19 mars 1882. Ce bâtiment doit comprendre 18 tours, 12 pour les apôtres, 4 pour les évangélistes, une pour Jésus et une pour Marie, la plus haute devant culminer à plus de 180 mètres.

Il ne sera vraisemblablement pas achevé avant 2026, année du centenaire de la mort de Gaudí.

 

Gaudi est un architecte catalan qui personnalise le courant de l'Art Nouveau en Espagne,

Gaudi concevait ses œuvres de manière globale et s'occupait aussi bien des questions de structure que des aspects fonctionnels et décoratifs. Il travaillait sur ses créations dans les moindres détails et intégrait dans ses architectures des ouvrages artisanaux dont il maitrisait lui-même les techniques : céramique, verrerie, ferronnerie etc.. on connait ses fameux « trencadis » décor fait de céramiques cassées. Son art nouveau est devenu un style très personnel basé sur l'observation de la nature, ainsi que par l'utilisation de surfaces géométriques

 

Il consacra ses dernières années à la construction de la Sagrada Familia, sans la terminer, ce dont il était bien conscient : « Je vieillirai mais d'autres viendront après moi », disait-il. Le chantier s'est ainsi avéré « interminable » !

Le nom complet de La Sagrada Família, est  Temple Expiatori de la Sagrada Família  en catalan, ou Templo Expiatorio de la Sagrada Familia en espagnol (en français : « temple expiatoire de la sainte Famille »)

Benoit XVI apprécie dans cette œuvre « la richesse symbolique biblique, liturgique et catéchétique que Antoni Gaudi a conférée à son projet  ». Cet architecte génial s'est inspiré du prophète Ezéchiel - au chapitre 47 - et du livre de l'Apocalypse, au chapitre 22, concevant la Sagrada Familia, comme la Jérusalem céleste, la Cité nouvelle et sainte qui descend du ciel.

Gaudi est qualifié «  architecte de Dieu » - comme il se considérait lui-même sa cause de canonisation est en cours avec la Congrégation romaine pour la cause des saints.

Il est un fait que Gaudí attire les foules. Chaque année, ce sont environ trois millions de personnes qui visitent l'intérieur de l'église, et quatre millions qui contemplent l'extérieur. Pourquoi viennent-ils ? Parce qu'ils sont attirés par l'harmonie, la beauté, les symboles. Gaudi voulait que ses constructions conduisent les gens vers Dieu. La construction du temple a converti de plus en plus. Il s'est lui-même laissé convertir par son œuvre, au point qu'il s'y est consacré totalement, renonçant à des propositions de nouvelles constructions à Paris et à New York.

 

Comme l'a dit Benoît XVI aux artistes réunis en novembre de l'année dernière dans la Chapelle Sixtine, la beauté est un chemin vers le transcendant, vers le mystère ultime, vers Dieu. Le pape veut exprimer et renouveler l'amitié de l'Église pour le monde de l'art, une amitié renforcée puisque le christianisme a compris depuis toujours la valeur des arts et utilisé ses langages multiples pour communiquer son message immuable de salut.


 


 


 

La dates clés saga de la Sagrada Familia

1882 : début de la construction d'un temple dédié à la Sainte Famille.
1883 : Gaudí prend la direction du chantier et en modifie profondément les plans. 
1926 : mort de Gaudí.
1936 : début de la guerre civile et interruption des travaux. La crypte et l'atelier de Gaudí sont incendiés avec tous les plans originaux. 
1952 : reprise de la construction d'après les maquettes sauvegardées. 
7 novembre 2010 : consécration par Benoît XVI.


 

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

L'Ascension
L'Ascension
Publié il y a 7 jours
L’évangile selon Amélie
L’évangile selon Amélie
Publié il y a 14 jours
Confinement et célébrations (2)
Confinement et célébrations (2)
Publié le Mercredi 6 mai 2020
Confinement et célébrations
Confinement et célébrations
Publié le Samedi 2 mai 2020
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés