En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Béatification et canonsation

Publié le Jeudi 19 mai 2011

Béatification et canonsation

Beatification et canonisation

 

le 1er mai dernier le pape Jean Paul II a été béatifié. Qu'est-ce que cela veut dire, qu'est-ce que cela change ? Est-il un saint ?

 

Au sens strict la béatification est l'acte par lequel le Pape place une personne au rang des « bienheureux » (beati, en latin) et la canonisation celui par lequel il l'inscrit sur la liste officielle (canon) des saints.

 

Béatification et canonisation ont pour but, de la part de l'Eglise, de proposer comme un exemple au peuple chrétien le témoignage d'un de ses membres défunts, d'un serviteur de Dieu, et d'autoriser ou de prescrire un culte public en son honneur.

 

Ce culte public se traduit par l'attribution d'un jour de fête au calendrier (souvent le jour anniversaire de son décès, de sa naissance au ciel). Le saint ou le bienheureux peut être pris comme patron, dans les limites définies par l'autorité » ecclésiastique. C'est dans le degré d'extension du culte public que réside la principale différence entre béatification et canonisation. Le culte du bienheureux est limité, il n'est autorisé que là où le Saint Siège le prévoit et celui du saint est autorisé voire prescrit partout dans l'Église universelle.

 

C'est la congrégation pour la cause des saints qui mène à son terme l'examen de la cause. Cette congrégation romaine est constituée d'un collège de cardinaux et d'évêques présidé par un préfet (un cardinal), assisté d'un secrétaire (un «évêque). Ce dernier dispose de rapporteurs et de consulteurs (historiens et théologiens) pour examiner chaque élément du dossier, en particulier les miracles, pour l'étude desquels il est en outre fait appel à un groupe de médecins s'il s'agit de guérison).

 

Dans le cas de Jean Paul II, la commission des cardinaux et évêques membres de la Congrégation pour la cause des saints a approuvé le miracle nécessaire pour accéder à la béatification. Elle a reconnu « miraculeuse » la guérison de la sœur française Marie Simon- Pierre de la maladie de Parkinson, dont Jean Paul II, décédé le 2 avril 2005 à l'âge de 84 ans, avait lui-même souffert.

 

Pendant les premiers siècles chrétiens les saints inscrits au canon étaient des martyrs. Antoine (356) et Martin (397), furent parmi les premiers confesseurs , martyrs in voto (en désir), héroïques dans le combat spirituel. La sainteté était déclarée soir par acclamation du peuple, soit par décret épiscopal, et la canonisation, l'officialisation du culte, consistait dans la « translation » du corps du saint dans un tombeau d'autel qui en devenait le centre. Aujourd'hui  tout autel renferme des reliques des saints.

 

La multiplication de ces cultes amena la papauté à intervenir et la première canonisation due à un pape eut lieu vers la fin du 10e siècle. Grégoire IX réserva toutes les canonisations à la papauté (1234) et Sixte Quint fonda la Sainte Congrégation des rites pour l'examen des candidatures (1588). En 1969 la Congrégation pour la cause des saints prit le relais de cette tâche difficile, et le processus de canonisation fut très fortement modifié par Jean Paul II par la constitution apostolique Divinus perfectionis magister (1983). Il faut que l'héroïcité des vertus du candidat soit attestée , qu'on lui rende un culte local, et qu'on puisse apporter la preuve d'un premier miracle pour la béatification, et d'un second pour la canonisation proprement dite.

 

Dans l'Église orthodoxe les canonisations sont en général le fait du synode des évêques d'une Église autocéphale et sont ensuite proclamées par le patriarche. Le terme canonisation n'est pas traditionnel, mais « glorification ».

Rappelons que tous les hommes, grâce au Christ sont appelés à refléter la gloire de Dieu. Personne ne peut être un modèle de vertu de par sa propre force, par contre certains hommes ont vécu plus intensément les exigences de l'amour évangélique. Ce sont eux qu'on déclare officiellement saints.

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Vivre avec nos morts
Projet de loi sur l’euthanasie
Projet de loi sur l’euthanasie
Publié le Vendredi 16 avril 2021
"Bénir" les couples homosexuels
Publié le Mercredi 31 mars 2021
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
Publié le Vendredi 5 mars 2021
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés