En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Rencontre de sant’Egidio

Publié le Samedi 17 septembre 2005

Une fois de plus (la 19e) les communautés de sant’Egidio se sont rencontrées, cette fois-ci à Lyon, la première fois en France, pour proclamer un message de paix envers et contre tout.

Sant’Egidio, saint Gilles en italien, est le nom d’une petite église du 17e siècle située dans le Trastevere, quartier de Rome sur la rive droite du Tibre où la communauté Sant’Egidio a élu domicile en 1973. Au départ en février 1968, un lycéen de 18 ans, Andrea Riccardi, rassemble un petit groupe de jeunes du lycée Virgile avec pour ambition de vivre l’Evangile dans leur ville. Ils commencent par aller à la rencontre des immigrés qui s’entassent dans les bidonvilles. Leur action va de pair avec une vie de prière intense, réunion quotidienne à Santa Maria in Trastevere, comme dans toutes les communautés du monde qui lui sont rattachées.

Dans les années 1980 les membres de Sant’Egidio en coopération au Mozambique se rendent compte que le développement ne peut se faire sans la paix. Sur leur initiative, des négociations sont menées pour aboutire à l’accord du 4 avril 1992. La réputation de Sant’Egidio n’a cessé de grandir depuis, malgré les difficultés rencontrées notamment en Algérie. Les rencontres internationales continuent à un rythme soutenu.

A Lyon, dix religions étaient réunies dans la basilique de Fourvière. Là une mosaïque (contestée) où Luther est représenté au milieu d’autres hérésies aux visages monstrueux, est interprétée comme une volonté de surmonter l’histoire douloureuse et de servir ensemble le Christ et son Evangile.

Les représentants des religions non chrétiennes se sont rassemblés autour de la basilique, mais tous ont prié pour la paix.

Puis tous ensemble les participants se sont retrouvés dans le théâtre gallo-romain de Fourvière pour la cérémonie finale pour rendre public un message commun de paix.

Seize forums ont été organisés et les sujets ont été divers, dans un contexte inter religieux, autour des enfants dans la guerre, des relations entre l’Orient et l’Occident, de l’esprit d’Assise, de la place des religions en Afrique, de celle des intellectuels dans la construction de la paix, de la prière comme source de la paix, de l’avenir du Liban, etc.

Ls sujets sont multiples, éparpillés, mais l’important est que tous les participants se rencontrent, dialoguent,se « reconnaissent » au cours des conférences mais aussi au cours de rencontres informelles.

Chacun s’exprime à sa façon, pas toujours acceptable par l’autre, mais »l’important c’est que tous convergent déjà sur un point : la paix est le bien suprême verslequel nous devons tous tendre » (cardial Barbarin qui a animé la table ronde sur la tour de Babal en arabe, jaonais, italien et français), « pour le reste c’est un peu normal qu’il y ait des points d’acoppement, cela montre qu’il y a encore du travail à faire ».

L’actualité mondiale pourrait faire penser à l’utilité de telles rencontres, n’est-ce pas pure utopie ? Le cardinal Kasper, président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens, lui, rappelle la nécessité absolue de l’espérance « nous devons porter au monde la conviction que le mal ne peut jamais être vainqueur. Et seuls des hommes de religion peuvent porter cette espérance au monde ».

Vous pourrez poursuivre cet approfondissement sur le dialogue inter religieux par l’unité d’enseignement qui va bientôt être proposée sur Theonet (www.cetadnet.cef.fr)

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Le voyage du pape à Our et à Ninive (Irak)
PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE
PRESENTATION DE JESUS AU TEMPLE
Publié il y a 12 jours
Le corps et l'âme
Le corps et l'âme
Publié le Mercredi 3 février 2021
Semaine de prière pour l'unité des chrétiens
Semaine de prière pour l'unité des chrétiens
Publié le Dimanche 17 janvier 2021
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts

J'accepte

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2021 - Tous droits réservés