En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

beatifications en Algerie

Publié le Vendredi 11 janvier 2019

beatifications en Algerie

Béatification de Pierre Claverie, op, évêque et des ses 18 compagnons, religieux et religieuses, martyrs le 8 décembre 2018 au Sanctuaire de Santa Cruz ; Oran, Algérie

J’ai eu la joie et l’honneur d’assister et de participer à la béatification des 19 martyrs d’Algérie, le 8 décembre 2018 dans le sanctuaire de Santa Cruz à Oran, Algérie. Impliquée dans le dialogue interreligieux, j’avais eu l’occasion de travailler les textes de Christian de Chergé et de Mgr Pierre Claverie. C’est la raison pour laquelle mes enfants, habitant Alger, m’avaient inscrite avec leur paroisse d’Alger pour participer à leur béatification.

Quelle émotion de voir l'accueil fait par les Algériens pour recevoir les familles de sang et les familles religieuses de ces victimes du terrorisme qui a sévi en Algérie durant les « années de plomb » comme ils les appellent. Cette béatification s’est inscrite simultanément avec le souvenir des 114 imams, 100 journalistes et près de 200 000 victimes algériennes de cette guerre civile des années 1990. Sans cette volonté du gouvernement, rien n'aurait pas été possible, accueil, déplacements, hospitalité et organisation sous un soleil bienveillant !

Outre la très belle veillée de prière à la Cathédrale Sainte Marie d’Oran, la célébration dans la nouvelle mosquée d’Oran, puis la journée à Tibhirine le 9 décembre pour les familles des moines, la journée du 8 décembre marque une étape très importante pour le dialogue interreligieux , dans la continuité de la rencontre d’Assise voulue par Saint Jean Paul II en 1986, moment phare pour l’humanité.

Mgr Jean Paul Vesco, op , evêque d’Oran a ouvert la célébration en « faisant mémoire des 19 bienheureux, membres d’une Eglise en Algérie qui se veut solidaire et en communion de destin avec le pays dans laquelle elle a été plantée ». Mais cette Eglise était aussi représentée par tous ceux et celles qui étaient présents ce jour là, vivant encore la solidarité avec les algériens, dans la joie et l’humilité qui rayonnaient sur les visages. Comment ne pas voir les fruits de « la communion des saints » dont parle Christian de Chergé dans ses écrits, au sein d’une «  Humanité plurielle », titre d'un livre de Mgr Pierre Claverie. Quelle joie d'avoir pu prier et chanter avec tous ces témoins qui à la suite des martyrs tissent des liens humblement avec les musulmans. La présence des nombreux dignitaires et chefs religieux qui priaient avec tous, les youyou des femmes et leurs sourires quand on les croisait en disait long sur leur reconnaissance et témoigne, comme le disait encore Christain de Chergé, de l'espérance que tout est possible dans le cœur de Dieu. C’était un temps de grâce, phare pour ce qui reste à construire entre chrétiens et musulmans.

Après cette magnifique célébration, j’ai pu assister à la pièce du frère Adrien Candiard,op, Pierre et Mohammed, qui parle de la rencontre, de l’amitié et de la mort de l’évêque d’Oran tué avec son chauffeur sur le seuil de l’évêché. Etaient présents la mère de Mohammed, et les nièces de Mgr Claverie , ainsi que le dernier des moines qui vivaient alors à Tibhirine, moment intense de communion et de foi, partagé par toute l’assemblée.

Bérengère Mirabaud

.

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

la rose de xavier Thevenot
la rose de xavier Thevenot
Publié il y a 13 jours
PAQUES
PAQUES
Publié le Dimanche 21 avril 2019
Pardon impossible
Pardon impossible
Publié le Jeudi 4 avril 2019
le dialogue interrligieux et son actualité
le dialogue interrligieux et son actualité
Publié le Jeudi 14 mars 2019
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés