En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

La joie de Pâques à répandre

Publié le Dimanche 19 avril 2020

La joie de Pâques à répandre

 

Giacomo Balla, 1871-1958) La planète Mercure passe devant le soleil, 1914 , centre Pompidou

Giacomo Balla est un peintre futuriste, étudiant un monde en perpétuel mouvement. Passionné d’astronomie, il a consacré plusieurs séries d’œuvres aux phénomènes célestes, en particulier cette éclipse partielle du 7 novembre 1914, lorsque la planète Mercure passa devant le soleil. Les mouvements sont transcrits à l’aide d’orbes, de cônes évoquant la projection de l’ombre que font naître leurs interactions avec leur étoile.

Une énergie cosmique est exprimée, des éclats de lumière et d’ombres se projettent sur toute la terre, comme pour célébrer le mystère et la joie de la Résurrection du Christ, à célébrer et à annoncer en ces temps de Paques.

 

 

 

 

 

"Pour l’heure dans les actes de l’Église qui s’éveille, la Joie est là. Pourtant Pierre n’a pas encore pris la parole… La prise de parole n’est pas première dans l’annonce de l’Évangile, dans la mission de l’Église. Ce qui est premier, c’est la prise de feu, c’est la JOIE entretenue et contagieuse, c’est la cohabitation des extrémités de la terre dans la Paix et l’Amour, c’est la louange se cherchant des harmoniques dans toutes les langues, les cultures, les religions même, pour être cette symphonie des cœurs dont Dieu dit qu’Il a besoin pour pouvoir parler de Lui, pour dire son Verbe, dire le Christ de sa Gloire, le Fils oint de Sa Joie. Le moment est là et il peut durer toute une existence, où les instruments cherchent à s’accorder… Approcher de l’accord, c’est déjà livrer le message de la symphonie : Père, Fils, Esprit, 3 notes qui n’en font qu’Une. Pas d’autre symphonie en dehors de celle-là. Pas d’autre hymne à la joie. Enfin qui cherche la note unique est en bonne voie.

[..]

Notre joie sera personnelle certes, mais à la façon dont elle l’est en Dieu, comme une relation de personne à personne, impliquant l’oubli de soi pour faire mémoire de l’autre, dans l’action de grâces, dans l’eucharistie : Ceci est mon Corps, membre d’un seul Corps dans le Christ. L’Esprit est là pour nous partager comme du bon pain le Christ vivant en l’autre.  Et c’est Pâques à nouveau ; comme les Apôtres, nous voici pleins de joie en voyant le Seigneur. Si vous m’aimiez vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père. Les Apôtres se mettent en branle. Dans l’amour du Christ, ils vont vers le Père… En les envoyant sur ses traces, le Christ leur donne, par son Esprit, d’aimer assez les hommes pour discerner avec Joie la voie par où cheminer avec chacun, vers le Père.".

Fr Christian de Chergé, 1937-1996), homélie pour la fête de la Pentecôte, le 26 mai 1985 (extraits)

 

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

Conférence des Baptisé.e.s de France
Conférence des Baptisé.e.s de France
Publié le Vendredi 2 octobre 2020
La rentrée au CETAD
La rentrée au CETAD
Publié le Lundi 7 septembre 2020
le baptême chrétien
le baptême chrétien
Publié le Dimanche 6 septembre 2020
L'Assomption
L'Assomption
Publié le Lundi 24 août 2020
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés