En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Confinement et célébrations (2)

Publié le Mercredi 6 mai 2020

Confinement et célébrations (2)

Une laïque témoigne et médite :

Pour ce qui me concerne, je trouve utile de rappeler comme le dit Jean-Pierre Mignard, «La seule question qui vaille c’est : met-on en danger les fidèles ? Dans les trois monothéismes, juif, chrétien et musulman, la réponse est identique ; ce qui compte, c’est la préservation de la vie».

Après, je pense qu’il faut s’interroger sur les raisons qui nous poussent à regarder les offices religieux sur un écran ou à demander des messes privées.

Une messe ou bien une célébration eucharistique ? Est on attaché à un rite ou bien a t on quelque chose à célébrer avec d’autres : c’est une question essentielle à laquelle chacun de nous doit répondre pour lui même. Pour les célébrations de Pâques, j’ai choisi la célébration « you tube » proposée par le diocèse, pourquoi? Pas par ce qu’elle était proposée par l’évêque mais parce que nous nous y étions donné rendez vous avec les catéchumènes que j’accompagne et qui n’ont pas pu être baptisées comme prévu au cours de cette vigile Pascale. Une parole à leur intention, leur prénom prononcé comme lors de l’appel donnaient un sens au fait de se retrouver ainsi; nous faisions vraiment communauté et la joie Pascale était partagée de façon concrète. Mais que dire de mon malaise devant la manipulation  de l’encens, les habits de fête des célébrants, la mitre que l’évêque met et enlève, .. tous ces signes, ce rite, pas adapté aux circonstances dans lequel cette Vigile a été célébrée? Des rites, certes, mais pour quel message?

Pour le dimanche, mon choix va aussi se porter sur les messes  « you tube » de ma paroisse car là encore, il est possible grâce à la fenêtre de chat de faire communauté, de saluer son voisin, d’échanger un signe de paix! Mais là encore pourquoi tant de tralala alors que derrière nos écrans nous ne pouvons que nous unir en prière à ce qui se passe et rester ainsi pendant plus de 1 heure, ce n’est pas simple  et d’ailleurs, il est interessant de voir la fluctuation du nombre de participants.

En ces temps de pandémie, nous avons certainement, plus que jamais besoin de faire communauté et il serait intéressant de préparer ces célébrations en se posant la question du choix de ce que nous voulons célébrer.

Bien sûr, l’Eucharistie nous manque, mais ce n’est en aucun cas une bonne raison pour céder à la tentation de faire des messes confinées dans lesquelles les rites seraient au centre de la célébration. Ces temps de pandémie, de jeûne, doivent nous pousser à rechercher ce qui est essentiel : comment pouvons nous, débarrasser de nos vieilles guenilles et aller vers le renouveau de notre foi.


Dominique Algalarrondo
Présidente du CETAD

 

Partagez cette page :

Posez-nous votre question

Articles récents

L'Ascension
L'Ascension
Publié il y a 7 jours
L’évangile selon Amélie
L’évangile selon Amélie
Publié il y a 14 jours
Confinement et célébrations (2)
Confinement et célébrations (2)
Publié le Mercredi 6 mai 2020
Confinement et célébrations
Confinement et célébrations
Publié le Samedi 2 mai 2020
Tous les articles
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés