En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

La synodalité

Publié le Mardi 30 novembre 2021

La synodalité

Un synode sur la « synodalité » ?

 

 DEMANDE DU PAPE FRANCOIS


La demande du pape François est de lancer partout dans l’Eglise catholique un synode « sur la synodalité ». 
L’expression a quelque chose d’un peu hermétique, avec le risque soit de laisser perplexe en renvoyant le travail aux « hommes de l’art », à savoir les clercs, soit de considérer qu’il s’agit d’ouvrir le grand cahier des lamentations et revendications, alimenté évidemment par le choc qu’a été pour les catholiques le rapport sur la CIASE.


En fait, très subtilement le pape avait bien compris qu’il fallait qu’un lieu de résonance s’ouvre devant le désarroi des chrétiens qui commençaient à être confrontés aux grands scandales secouant l’Eglise catholique. Une caisse de résonance, mais pas seulement, et bien plus que cela, un lieu d’apprentissage de la parole, de l’écoute et de l’échange, un lieu pour « marcher ensemble », ce qui est le sens premier du mot « synode ».

LE CLERICALISME

Dans sa Lettre au peuple de Dieu qui chemine au Chili, le pape avait dénoncé la cause omniprésente de la culture de l’abus et du silence : le cléricalisme. « Dire non aux abus, c’est dire non de façon catégorique à toute forme de cléricalisme?» (n°1, p.98). Mais il ajoutait fermement que le cléricalisme est un état d’esprit qui ne dépend pas seulement des clercs eux-mêmes, mais qui est largement entretenu par l’attitude même des laïcs. Dès lors, sans un changement complet d’état d’esprit dans « le peuple de Dieu », rien ne changera : « Tout ce qu’on fera pour éradiquer la culture de l’abus dans nos communautés sans la participation active de tous les membres de l’Église ne réussira pas à créer les dynamismes nécessaires pour obtenir une saine et effective transformation? » (n°5 , p.120).

 

Certes, le but ultime est bien un changement du mode de gouvernance, mais plus encore du « système » de fonctionnement d’une autorité acceptée et renforcée par ceux sur lesquels elle pèse.
Il s’agit donc d’abord que les laïcs prennent conscience de leur propre responsabilité dans le système du cléricalisme. Un mélange de respect sacré, mêlé de peur et faisant appel à des représentations archaïques, et d’inaction confortable qui évite de prendre des responsabilités en laissant à d’autres la totalité du pouvoir.

LA SYNODALITE

Le synode sur la synodalité est un moyen de mettre en route une nouvelle façon de vivre en Eglise.
La synodalité, c’est la conscience qu’a chacun de sa propre responsabilité, du fait qu’il peut et doit prendre la parole, qu’il peut et doit échanger avec d’autres, proposer, construire, veiller au jour le jour à la bonne marche de l’Eglise locale, dans chacun des lieux où elle se vit.


Des questions sont posées, chaque groupe pourra choisir de s’emparer de l’une ou l’autre. 
Des remontées sont prévues, et elles auront leur importance. Mais probablement l’essentiel n’est-il pas là ; il est dans le geste à acquérir qui doit devenir une habitude : se réunir, prendre en charge les questions du moment, les travailler ensemble..
Le dialogue doit alors naturellement se poursuivre dans un échange constructif, à égalité, avec les clercs responsables de la vie paroissiale, ou accompagnant tel ou tel mouvement ou groupe.
Ensemble des propositions pourront être élaborées, puis mises en œuvre.

Ce synode est un exercice concret de ce qui devrait devenir constitutif de la vie chrétienne : dans tous les domaines, marcher ensemble, s’engager, se réunir, dialoguer, proposer, mettre en œuvre, accompagner. Un exercice qui doit faire naître une nouvelle façon de vivre en chrétien, un nouveau style de vie en Eglise !

Citons encore le pape François :

« Sans vous, le peuple de Dieu, rien ne peut être fait. […] J’exhorte tous les fidèles du saint peuple de Dieu à avancer, poussés par l’Esprit, à la recherche d’une Église chaque jour plus synodale et prophétique » (n°1, p.98).

Pour le CETAD
Roselyne DUPONT-ROC

Le CETAD se propose de commenter de temps en temps dans ces Regards certaines questions du Bolletino (questionnaire pour le synode envoyé par Rome) qui recoupent telle ou telle préconisation forte de la CIASE, pour aider ceux qui voudraient former, là où ils sont, des groupes de dialogue et de réflexion.

 

 

Posez-nous votre question

cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2022 - Tous droits réservés