En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

avent 2 : J’ai fait de toi la lumière des nations

Publié mercredi


Vermeer, 1632-1675, L’Astronome, 1668, Musée du Louvre

Vermeer présente le cabinet d’un astronome qui est baigné par une lumière douce venant du côté gauche à travers une double fenêtre. Le savant, aux cheveux longs attachés derrière les oreilles, en ample robe de chambre bleue de soie, pose la main sur un globe céleste, geste symbolisant l’étude. Il est entouré d’objets savamment ordonnés et décrits avec réalisme. Nous sommes à l’époque de Johannes Kepler (1571-1630), astronome allemand qui a étudié les effets des lentilles et les nouvelles perceptions du monde visible. Un petit tableau à droite montre un Moïse sauvé des eaux : cela met en parallèle Moïse, le premier guide du peuple de Dieu, et l’astronome qui fait figure d’éclaireur.

Jésus affirme solennellement qu’il est la lumière du monde. Il parle depuis le Temple tout illuminé à l’occasion de la fête des Tentes, et il se présente comme la vraie lumière, destinée non seulement aux Juifs, mais au monde entier. Marcher à sa suite, comme témoin de l’amour du Père pour tous, permet d’échapper au monde des ténèbres.

Jésus appelle à témoigner. Il témoigne lui-même, en dévoilant le mystère de son lien filial avec le Père qui l’a envoyé et dont il connaît la lumière.

 



Le texte biblique

 De nouveau, Jésus leur parla : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »

 Les pharisiens lui dirent alors : « Tu te rends témoignage à toi-même, ce n’est donc pas un vrai témoignage »

Jésus leur répondit : « Oui, moi, je me rends témoignage à moi-même, et pourtant mon témoignage est vrai, car je sais d’où je suis venu, et où je vais ; mais vous, vous ne savez ni d’où je viens, ni où je vais.

Jn 8, 12-14



Commentaires

"Soyez entièrement purifiés, et purifiez-vous encore. Car rien ne donne à Dieu autant de joie que le redressement et salut de l'homme : c'est à cela que tend tout ce discours, tout ce mystère.

Soyez comme des sources de lumière dans le monde, une force vitale pour les autres hommes. Comme des lumières parfaites secondant la grande Lumière, soyez initiés à la vie de lumière qui est au ciel ; soyez illuminés avec plus de clarté et d'éclat par la sainte Trinité, dont vous avez reçu maintenant, d'une façon restreinte, un seul rayon, venant de l'unique divinité, en Jésus Christ notre Seigneur, à qui appartiennent la gloire et la puissance pour les siècles des siècles. Amen."

Saint Grégoire de Naziance (329-389), Sermon pour la fête des Lumières, Homélie 39

 

Partagez cette page :

cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés