En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Construire l'Eglise, Corps du Christ

Publié le Samedi 22 octobre 2022


Marc Chagall, 1887-1985 Le peintre et le Christ, circa 1975, coll part

Le Christ en croix


 Ce tableau de Chagall est dominé par le Christ en croix, qui attire vers lui toute la foule sortie des maisons, qui se rassemble autour de lui. La foule est dense et en mouvement vers la croix. 
Elle est compacte, composée d'hommes, de femmes, d'enfants, de bébés.

Le peintre, prophète

Le peintre au premier plan ne joue-t-il pas le rôle de prophète, appelant tous à venir auprès de Jésus et à le suivre?

Le Christ en qui on met sa confiance

Jésus sur la croix domine, il est « élevé », seul il est coloré en jaune, au-dessus de la foule monochrome bleu sombre. Après sa mort il viendra chercher chacun dans les « régions inférieures » pour les sauver, donner le pardon de Dieu à tous.

Ce grand Christ est reconnaissable et lumineux, chacun peut mettre sa confiance en lui.



Le texte biblique

Lecture de la lettre aux Ephésiens (Eph 4 7 16)


  À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ.

 C’est pourquoi l’Écriture dit : Il est monté sur la hauteur, il a capturé des captifs, il a fait des dons aux hommes.

 Que veut dire : Il est monté ? – Cela veut dire qu’il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre.

 Et celui qui était descendu est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers.

  Et les dons qu’il a faits, ce sont les apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent.

 


 De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ,

 


  jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude.

 


 Alors, nous ne serons plus comme des petits enfants, nous laissant secouer et mener à la dérive par tous les courants d’idées, au gré des hommes qui emploient la ruse pour nous entraîner dans l’erreur.

 


 Au contraire, en vivant dans la vérité de l’amour, nous grandirons pour nous élever en tout jusqu’à celui qui est la Tête, le Christ.

 


 Et par lui, dans l’harmonie et la cohésion, tout le corps poursuit sa croissance, grâce aux articulations qui le maintiennent, selon l’énergie qui est à la mesure de chaque membre. Ainsi le corps se construit dans l’amour.

 


Eph 4 7 16



Commentaires

Construire le Corps du Christ  ?

Construire le corps du Christ. Voilà un programme bien ambitieux. La lettre aux Ephésiens en donne une vision grandiose, mais prudente : le corps du Christ « se construit ». Car la poussée formidable ne vient pas de nous, mais de la puissance de Dieu qui, par le Christ, ne cesse de rassembler toujours plus loin.

 

Vous êtes le Corps du Christ

L'auteur de la lettre aux Ephésiens a lancé à plusieurs reprises l'image des chrétiens membres d'un unique corps : « vous êtes le corps du Christ ». Ici l'idée est élargie aux dimensions du monde.

L'Eglise rassemble une humanité qui grandit dans la foi, de façon à former un seul homme parfaitement accompli, rejoignant le Christ. 

 

« Les dons qu'il a fait, ce sont les apôtres, les prophètes, les évangélisateurs »


Quelques uns sont chargés de se rendre particulièrement attentifs à cette croissance : alors que Paul parlait des « dons » faits à chacun, l'auteur d'Ephésiens considère que certains sont eux-mêmes des « dons » faits à l'ensemble du corps : « les dons qu'il a fait, ce sont les apôtres, les prophètes, les évangélisateurs ». Ceux-là ont charge d'appeler chacun des chrétiens à jouer son rôle propre dans la croissance du corps. En sorte que tous contribuent à la croissance de la communauté qui est le corps du Christ, tandis qu'il attire à lui tous les êtres humains.

 

Le Christ, tête du Corps


L'auteur détache le Christ comme tête de l'immense corps qu'il anime et attire vers lui. 
L'énergie formidable qui se dégage de cette incroyable poussée n'est autre que la force de l'Esprit et de son amour. Telle est l'espérance chrétienne : voir l’œuvre du Christ accomplie lorsque « Dieu sera tout en tous » (1 Co 15,28)

 

Posez-nous votre question

Méditations récentes

Discerner le don de Dieu  (avent 1)
Veiller pour être prêts - Avent
Victoire !
Victoire !
Publié il y a 9 jours
L'Apocalypse
L'Apocalypse
Publié le Lundi 14 novembre 2022
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2022 - Tous droits réservés