En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Semaine de prière pour l'unité des chrétiens, jour 4

Publié le Samedi 21 janvier 2023


Relief de prisonniers de guerre nubiens capturés, Temple de Ramses II, d'Abou Simbel, Egypte, vers 1260 av. J.-C 

Temple d'Abou Simbel


Le grand temple d'Abou Simbel dans le sud de l'Egypte est entièrement creusé dans la roche, l'entrée étant flanquée de quatre statues colossales de Ramsès II.

 

Prisonniers nubiens

Le soubassement est orné de reliefs représentant des prisonniers nubiens, humiliés, à genoux,

Dans leurs dos, leurs bras sont attachés par des liens qui passent par leurs cous. Au-dessus, une inscription dédicatoire dit «  Vive l'Horus Rê, taureau puissant, aimé de Maât, puissant sur la terre noire, qui soumet les nations étrangères."

Leur soumission est la fierté du pharaon. C'était eux les véritables esclaves de l’Égypte antique, à qui étaient réservés les travaux les plus durs , comme l'extraction des pierres et leur portage.

 



Le texte biblique

 Lecture du livre de Qohelet (Qo 4,1-5)

 

J’ai regardé encore et j’ai vu toutes les oppressions pratiquées sous le soleil. Voyez les pleurs des opprimés : ils n’ont pas de consolateur ; des oppresseurs leur font violence : ils n’ont pas de consolateur.
  Les morts qui sont déjà morts, je les déclare plus heureux que les vivants encore en vie,

  et plus heureux que ceux-là celui qui n’existe pas encore, car il n’a pas connu le mal qui se fait sous le soleil.

  J’ai vu aussi que toute la peine, tout le succès d’un travail, n’est que jalousie des uns envers les autres. C’est encore vanité et poursuite de vent.

  Le fou se croise les bras : il consume sa propre vie.

 


Qohélet 4,1-5



Commentaires

Réflexion

 

« Regardez les pleurs des opprimés ». On peut aisément imaginer que le narrateur a hélas déjà et fréquemment été témoin d’atrocités de ce genre. Et pourtant, c’est peut-être la première fois qu’il voit vraiment les larmes des opprimés, qu’il prend pleinement conscience de leur douleur et de leur assujettissement. Si ceci est regrettable, cette attention nouvelle et ce nouveau regard sont toutefois porteurs de la semence de l’espérance : peut-être cette fois-ci, ce témoignage fera-t-il bouger les lignes, peut-être fera-t-il la différence.

[..]

 

Unité des chrétiens 

 


Le récit des béatitudes de Matthieu commence par Jésus face à la foule. Dans cette multitude, il doit avoir vu des artisans de paix, des pauvres en esprit, des cœurs purs, des hommes et des femmes en deuil et des affamés de justice. Dans les béatitudes, Jésus ne se contente pas de nommer les combats de ces personnes mais proclame ce qu’ils deviendront : ils seront enfants de Dieu et le royaume des cieux sera à eux. En tant que chrétiens, nous sommes appelés à prendre conscience des saintes luttes de nos frères et sœurs en Christ

 


Défi 

Vous êtes-vous engagé au sein de groupes chrétiens luttant contre l’oppression dans votre quartier ? Comment les Églises de votre ville peuvent-elles s’unir pour mieux manifester leur solidarité avec ceux qui souffrent de l’oppression ?

 


Prière

Dieu de justice et de miséricorde, fait tomber les écailles de nos yeux pour que nous puissions vraiment voir l’oppression qui nous entoure. Nous prions au nom de Jésus qui a vu les foules et a eu pitié d’elles. Amen.

Posez-nous votre question

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2023 - Tous droits réservés