En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Troisième Station

Publié le Dimanche 28 février 2010


Fra Angelico, 1395-1455, Jugement dernier, (détail) 1431 et 1435 , couvent San Marco, Florence

 



Le texte biblique

Nous tous, comme du petit bétail, nous étions errants, nous nous tournions chacun vers son chemin, et le Seigneur a fait retomber sur lui la perversité de nous tous.
 
Isaïe 53,6



Commentaires

 
« Il n'est plus pour moi, ô Christ, le jour d'hier ! La colère s'est glissée et m'a traitreusement saisi; puissé-je trouver aujourd'hui un jour de lumière !
Grégoire, souviens-toi de toi-même; ne manque pas de fixer ton regard sur Dieu; tu l'as juré; souviens-toi de ton salut !
De grand matin je tends les mains vers mon Dieu. Que je n’accomplisse ni n'approuve aucune œuvre de ténèbres et que je considère le mieux possible ce jour en restant inébranlable et maître de mes passions ! S'il arrive que je sois mauvais, j'en ai honte pour ma vieillesse et pour la table mystique près de laquelle je me tiens...
Je t'ai menti, ô toi qui es la Vérité, en te consacrant, la journée présente ! La nuit me trouve sans que je sois tout entier lumière ! Je te l'avais demandé pourtant, et j'y comptais, mais parfois mes pieds ont bronché car les ténèbres sont venues, elles qui sont jalouses de mon salut !
O Christ, ma lumière, brille pour moi, et de nouveau montre-toi ! »
 
Saint Grégoire de Naziance (+ 390), Poèmes 11,1, 24 à 26

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés