En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

L\'annonce à Joseph

Publié le Mercredi 8 septembre 2010


PEINTURES MURALES de l'église de Gargilesse dans l'Indre,

 

Cette fresque provient de Gargilesse petit village du Berry qui possède une église Notre Dame romane des 11 et 12 e siècles.

La région recèle de nombreuses églises couvertes de décors peints, influencés par l'abbaye bénédictine de Déols . Au Moyen Age le décor peint joue un rôle de bible des pauvres, mais cherche aussi à transmettre des messages forts et pieux, ces messages étant approuvés par les clercs.

Notre Dame de Gargilesse était alors était alors enclavée dans l'enceinte d'un château médiéval. Elle a la particularité d'avoir été construite en calcaire dans un pays dont le sol est granitique. Sous le transept, l'abside et les absidioles se trouve une crypte décorée de fresques aux XIIIe, XVe et XVIe siècles.

On peut y voir un Christ de l'Apocalypse un glaive entre les dents dans une mandorle, ainsi que des scènes de l'enfance : Annonciation, visitation, songe de Joseph, fuite en Egypte, rois mages sont représentées.

Le songe de Joseph : Joseph est endormi allongé sur des rochers, un ange venu des cieux vient lui toucher l'épaule et lui donne sa nouvelle mission. De l'autre côté d'une grande fleur stylisée qui sépare les deux scènes, Joseph, bien éveillé, debout auprès d'un arbre couvert de fruits montre Marie. Elle est auréolée, elle cueille les fruits de l'arbre et au-dessus une multitude de fruits est représentée, elle est toute abondance.



Le texte biblique

Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ.Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint.

Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret.

Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit :

« Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ;

elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Tout cela arriva pour que s'accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète :

Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».

Matthieu 1, 18-23



Commentaires

Ce passage qui n'est que la lecture brève le l 'évangile de ce jour, suit le récit de la généalogie de Jésus.

« Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ».i l faut donc que Matthieu explique comment la généalogie a bifurqué des générations masculines à une naissance dont Joseph, descendant de David, n'a pas la responsabilité charnelle.
Matthieu conjugue les récits d'annonciation qui confère une mission à des appelés de Dieu et une mise en scène inspirée par le souvenir du patriarche Joseph célébré comme « l'homme aux songes » (Gn 37,19).

Le récit s'ouvre par une situation bloquée : Marie a été accordée en mariage à Joseph, c'est à dire fiancée. Dans le judaïsme ancien les fiançailles constituent un engagement décisif auquel ne manque plus que l'installation de la promise dans la maison de l'époux. Or Marie est enceinte et Joseph, en homme juste, envisage de la répudier en secret, et non en une dénonciation publique comme l'exige la Loi mosaïque. Joseph reste quand même « juste » car il se garde d'assumer une paternité qui n'est pas de son fait, et parce qu'il se fie à Dieu seul et obéit en acceptant un rôle paternel. Et tout se noue par une intervention divine.

L'ange dit à Joseph de ne pas craindre, cette expression vient des récits bibliques d'annonciation (par exemple l'annonciation de la naissance de Samson en Juges 13). Joseph est silencieux, ce qui souligne sa docilité pour recevoir sa mission de prendre Marie chez lui, pour nommer l'enfant à naitre, non d'un nom humain, son nom, mais Jésus, l'enfant du miracle. Marie lui a donné son être d'homme, mais c'est Joseph qui lui donne son nom, l'insérant ainsi dans la lignée davidique. Le rôle de Joseph s'accomplit dans la fidélité à l'Esprit, dans la continuité de ce qu'annonçait la généalogie

L'enfant vient de l'Esprit Saint, qui selon la tradition biblique, est la puissance par laquelle Dieu agit comme créateur, il y a là un acte original de création.

Matthieu conclut ce passage par une réflexion tirée des Écritures (Is 7,14) : au 8ème siècle avant JC le roi Acaz est sans enfant et son pays menacé. La dynastie de David allait s'éteindre. Mais la voix d'Isaïe retentit : Voici que la jeune femme est enceinte, enfante un fils et elle l'appellera du nom d'Emmanuel; Ezekias naquit.. mais ce fut un roi décevant, ce n'est, donc pas lui qu'avait annoncé Isaïe...


 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 14 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés