En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

dimanche de la Transfiguration

Publié le Dimanche 20 mars 2011


la transfiguration, manuscrit « copte 13 », dit Damiette, 1179, bibliothèque Mazarin, BNF

Le Christ bénit les trois apôtres

 

Ce manuscrit « copte 13 », fut copié et enluminé par Michel, métropolitain de Damiette pour le patriarche d'Alexandrie Marc II. Ce manuscrit a du être rapporté de Constantinople par Harlay de Sancy et donné à la bibliothèque de l'Oratoire.

ce luxueux manuscrit sur parchemin est écrit dans une onciale grecque en copte bohaïrique (un dialecte de la langue copte)

 

Illustrant dès leurs débuts (fin du IIIe siècle) la technique du codex – les rouleaux sont très rares – les manuscrits coptes figurent, grâce au conservatoire exceptionnel qu’est l’Égypte, parmi les plus anciens témoins de reliures.

 

La décoration de ces Evangiles inaugure pour les manuscrits coptes une tradition héritée des manuscrits grecs et largement pratiquée dans les Eglises d'Orient, notamment des vignettes insérées dans le texte. Tout au long des soixante-quatorze scènes du manuscrit, on peut admirer le contraste des couleurs, le soin apporté aux détails et le réalisme mouvementé de la représentation. Tout au long des soixante-quatorze scènes du manuscrit, on peut admirer le contraste des couleurs, le soin apporté aux détails et le réalisme mouvementé de la représentation. L'influence exercée par les manuscrits arabes contemporains est perceptible dans certains détails, comme les éléments végétaux.



Le texte biblique

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l'écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! »
Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d'une grande frayeur.
Jésus s'approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n'ayez pas peur ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul.

En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts. »

Mt 17,1-9



Commentaires

la méditation des textes de chaque dimanche de carême est accompagnée d'une page de ce manuscrit copte.

Aujourd'hui la Transfiguration.

"L’évangile de la Transfiguration du Seigneur nous fait contempler la gloire du Christ qui anticipe la résurrection et annonce la divinisation de l’homme. La communauté chrétienne découvre qu’à la suite des apôtres Pierre, Jacques et Jean, elle est conduite «dans un lieu à part, sur une haute montagne» (Mt 17,1) afin d’accueillir d’une façon nouvelle, dans le Christ, en tant que fils dans le Fils, le don de la Grâce de Dieu: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur, écoutez-le» (v.5). Ces paroles nous invitent à quitter la rumeur du quotidien pour nous plonger dans la présence de Dieu: Il veut nous transmettre chaque jour une Parole qui nous pénètre au plus profond de l’esprit, là où elle discerne le bien et le mal (cf. He 4,12) et affermit notre volonté de suivre le Seigneur." (Benoit XVI)

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Annonce de l’Esprit Saint
Annonce de l’Esprit Saint
Publié il y a 5 jours
Le serviteur
Le serviteur
Publié il y a 9 jours
Le vrai pain
Le vrai pain
Publié le Mardi 7 mai 2019
La vie en communaute
La vie en communaute
Publié le Mardi 30 avril 2019
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés