En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Un chemin spirituel en suivant saint Jean Climaque : degré 1 : du renoncement

Publié le Lundi 28 mars 2011


Eglise de Sucevita, Moldavie,façade nord, échelle de saint Jean Climaque, 1595

Le monastère de Sucevita est l’un des plus célèbres de l'architecture moldave.Il fut bâti entre 1582 et 1584 ; l'époque était troublée, aussi l’ensemble monacal ne pouvait avoir que l’aspect d’une forteresse : remparts haut de 6 mètres et épais de 3 mètres, contreforts massifs, tours d’angle, meurtrières.

À l’intérieur des remparts, l’église est construite dans le style de l’architecture moldave. Elle est couverte de fresques. Les peintures ont, à la base, une valeur éducative. Les églises de l’époque étant bien trop petites pour accueillir le nombre de fidèles, par ailleurs bien souvent illettrés, on décida de représenter les événements du calendrier orthodoxe et les grands préceptes de la Bible sur les murs extérieurs en guise de leçon de catéchisme illustré.

Les peintures intérieures et extérieures, d'une grande beauté, ont une gamme de couleurs variées sur un fond vert.

Sur le côté nord, est représentée en une vaste fresque, l'échelle de Jean Climaque, sujet concernant de près les moines.

On voit une échelle qu’escaladent des religieux, jeunes et vieux, assistés par des anges, tandis que sous les degrés de l’échelle, s’accroche à leurs jambes une foule de démons voulant les attirer dans l’antre du dragon qui symbolise l’Enfer. Par l'ampleur et le contraste entre l'ordre régulier et admirable des anges et le chaos de l'enfer est suggérée la lutte entre le bien et le mal, et par-dessus tout la quête de la perfection.



Le texte biblique

Oui, détresse et angoisse pour tout homme qui fait le mal, d'abord le Juif, et aussi le païen,

mais gloire, honneur et paix pour tout homme qui fait le bien, d'abord le Juif, et aussi le païen.

Car Dieu ne fait pas de différence entre les hommes.

En effet, tous ceux qui ont péché sans la Loi périront aussi sans la Loi ; et tous ceux qui ont péché en ayant la Loi seront jugés au moyen de la Loi.

Car ce n'est pas en ayant écouté la Loi qu'on sera juste devant Dieu ; c'est en ayant pratiqué la Loi qu'on sera justifié.

Quand des païens qui n'ont pas la Loi pratiquent spontanément ce que prescrit la Loi, ils sont à eux-mêmes leur propre loi, bien qu'ils n'aient pas la Loi.

Ils montrent ainsi que la façon d'agir ordonnée par la Loi est inscrite dans leur coeur, et leur conscience en témoigne, ainsi que leurs arguments pour se condamner ou s'approuver les uns les autres

On le verra bien le jour où Dieu jugera ce qui est caché dans les hommes, conformément à l'Évangile que j’annonce.



Rm, 2,9-16



Commentaires

Premier degré de l'échelle de jean Climaque

Du renoncement : la voie du baptême

 

 

§4 :

De tous les êtres doués du libre arbitre, Dieu est la vie, de tous il est le salut : des fidèles et des infidèles , des justes et des pécheurs, des hommes pieux et impies, de ceux qui sont soumis aux passions et de ceux qui jouissent de l'impassibilité, des moines et des séculiers, des savants et des ignorants, des biens-portants et de malades, des jeunes gens et des vieillards. Il en est comme de l'effusion de la, lumière, de la vue du soleil et de l'alternance des saisons. Il n'en va pas autrement : tous en bénéficient également, car « Dieu ne fait pas acception des personnes » (Rm 2,11)

 

§7

Le chrétien est celui qui imite le Christ, autant qu'il est possible à l'homme, en paroles, en œuvres et en pensées, et croit en la Sainte Trinité d'une foi droite et exempte d'erreur.

 

§8

L'ami de Dieu est celui qui use des choses naturelles et exemptes de péché, et autant qu'il est en son pouvoir, ne néglige pas de faire le bien.

 

§9

Le continent est celui qui, au milieu des tentations, des pièges et de l'agitation, tâche de toutes ses forces d'imiter la manière d'être de ceux qui sont affranchis de tout cela.

 

§13

Tous ceux qui ont abandonné volontairement les biens de cette vie l'ont assurément fait soit en vue du Royaume à venir, soit à cause de la multitude de leurs péchés, soit par amour pour Dieu : s'ils n'ont été déterminés par aucun de ces motifs, leur retraite du monde a été déraisonnable. Mais, quoiqu'il en soit, l'excellent Arbitre de nos combats ne tient compte que de l'issue de notre course.

 

§18

Nous tous qui désirons sortir d'Egypte, échapper au Pharaon et nous enfuir, nous avons absolument besoin de quelque Moïse comme médiateur entre Dieu et nous. Debout entre l'action et la contemplation, il tendra les mains vers Dieu afin que, marchant sous sa conduite, nous puissions traverser la mer de péché et mettre en fuite l'Amalek des passions (Ex 17,8-13). C'est pourquoi ils sont dans l'illusion, ceux qui se fient à eux-mêmes et pensent n'avoir besoin de personne pour les conduire.

 

§31

Au début de notre renoncement, il nous faut certes beaucoup de labeur et de peine amère pour pratiquer les vertus. Mais quand nous avons fait quelque progrès, nous n'éprouvons plus de peine, ou seulement très peu. Et quand notre mentalité terrestre a été consumée et maitrisée par notre zèle, nous les pratiquons avec beaucoup de joie, d'élan et d'amour et avec une flamme divine.

 

§46

[..] premier degré; toi qui y as posé le pied, ne retourne pas en arrière.

 

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés