En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Un chemin spirituel en suivant saint Jean Climaque : degré 30, la charité

Publié le Lundi 18 avril 2011


Échelle arabe de Climaque (Monastère de Ste Catherine, Sinaï) 1612, enluminure

 

 

L'ascension vers le ciel symbolisée par une échelle est un symbole ancien. On le trouve dans la Bible avec l'échelle de Jacob (Gn 28, 12), sur laquelle montent et descendent les anges de Dieu .

 

Dans la littérature spirituelle juive, le thème de l'ascension occupe une place importante, notamment dans ceux de la mystique de la Merkabah (5/6e s) (Il s'agit pour le mystique d'accéder à la contemplation de ce trône céleste) décrivant l'ascension de l'initié à travers les sept Palais célestes..

 

Le thème est également présent dans la tradition musulmane, à travers le récit de l'ascension céleste que le prophète Mohammed a accomplie depuis Jérusalem, traversant sept cieux, jusqu'à la présence même de Dieu. C'est le miraj (terme qui désigne une échelle : quand Mohammed est monté  aux cieux puis descendu aux enfers en compagnie de l'ange Gabriel sur une monture, le Boulaq, éclair, après être allé sur le mur du temple à Jérusalem. )

Ce récit central dans la tradition musulmane, trace l'exemple du chemin de l'homme guidé vers Dieu. Les mystiques ont suivi le prophète, ils traversent les différents cieux marquant à chaque fois un nouveau niveau de connaissance, jusqu' à dépasser le septième ciel et parvenir en présence de Dieu lui-même.

 

Ici nous avons une enluminure du 17e siècle, tiré de la traduction arabe de l'échelle sainte de Jean Climaque.

Les moines montent de droite à gauche, et non de gauche à droite, pour suivre le sens de la lecture de l’arabe. De plus le bâtiment à gauche est surmonté d'un minaret.

L'iconographie habituelle orthodoxe est respectée : des personnages déjà auréolés grimpent à l'échelle, et d'autres sont tirés par des diables pour les faire tomber dans la gueule du monstre tout noir.

En bas de l'icône deux groupes attendent pour monter sur l 'échelle.

Originalité : le bâtiment à gauche est surmonté d'un minaret.

En haut de l'échelle se trouve le Christ, son nom est inscrit, et son auréole semble être de flammes; il sourit accueillant un homme de rouge habillé, qui tend une main vers lui et echappe à un diable qui ne peut l'attraper.

 

Dieu est prêt à accueillir tous les hommes de bonne volonté, ayant progressé sur le chemin des vertus.  



Le texte biblique

 J'aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n'ai pas la charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.

J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien.

 J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien.

L'amour prend patience ; l'amour rend service ; l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil ;

il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'emporte pas ; il n'entretient pas de rancune ;

il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;

 il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.

 L'amour ne passera jamais. Un jour, les prophéties disparaîtront, le don des langues cessera, la connaissance que nous avons de Dieu disparaîtra

1 Cor 13, 1-8



Commentaires

texte de l'échelle, degré 30, la charité

du lien de la suprême des vertus, c'est à dire de la charité, de l'espérance et de la foi.

 

§1

Après tout ce que nous avons dit, il nous reste maintenant à parler de ces trois vertus qui lient toutes les autres et en assurent l'union : la foi, l'espérance et la charité; de toutes, la plus grande est la charité, c'est le nom même de Dieu.

 

§2

Autant que je puisse le comprendre, je regarde la première comme le rayon, la seconde comme la lumière, et la troisième comme la sphère (d'un même soleil), ne formant ensemble qu'une seule clarté et une seule splendeur.

 

§3

La première peut faire créer et créer toutes choses; la divine miséricorde enveloppe la seconde », qui ne peut être confondue; la troisième ne passe pas, ne s'arrête pas de courir, et ne laisse à celui qu'elle a transpercé aucun répit dans sa bienheureuse fureur.

 

§4

Celui qui désire parler de l'amour de Dieu entreprend de parler de Dieu lui-même. Mais parler de Dieu avec des mots est difficile est dangereux pour ceux qui, ne sont pas sur leurs gardes.

 

§6

Dieu est charité (1Jn4,8). Et celui qui entreprendrait de le définir serait un aveugle voulant compter les grains de sable de la mer.

 

§7

La charité, quant à sa nature, est une ressemblance avec Dieu, pour autant qu'il est possible aux mortels de lui ressembler; quant à son activité, c'est une ivresse de l'âme; quant à sa vertu propre, c'est la source de la foi, un abîme de patience, un océan d'humilité.

 

§37

La charité procure le don de prophétie , elle accorde le don des miracles; c'est un abîme d'illumination, une source de feu; plus elle jaillit, plus elle brûle celui qui a soif. La charité est l'état des anges, la charité est un progrès éternel.

 

Brève mais non moins puissante exhortation récapitulant tout ce qui a été développé dans de livre :

 

Montez, montez, frères, disposez avec ardeur des ascensions dans vos cœurs (Ps 83,6). prêtez l'oreille à celui qui dit : « venez, allons à la montagne du Seigneur,à la maison de notre Dieu (Is2,3), qui rend nos pieds comme ceux des biches et nous tient debout sur les hauteurs (Ps 17,34), afin qu'avec son cantique nous ayons la victoire (Hab 3,19).

 

Courez, je vous en prie, avec celui qui a dit « hâtons-nous de parvenir tous à l'unité de la foi et de la connaissance de Dieu, à l'état d'homme parfait; à la mesure de la plénitude du Christ » (cf Eph 4,13), lequel, lors de son baptême, dans la trentième année de son âge visible, possédait en plénitude le trentième degré de cette échelle spirituelle. Car Dieu est charité » (1Jn 4,8). a lui appartiennent la louange, la domination et la puissance, à lui qui est, était et sera l'unique source de tous les biens dans les siècles sans fin. Amen

Partagez cette page :

Méditations récentes

Manger la parole
Manger la parole
Publié mardi
La Transfiguration
La Transfiguration
Publié il y a 8 jours
Jérémie appelle à la conversion
Jérémie appelle à la conversion
Publié le Lundi 27 juillet 2020
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié le Mardi 21 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés