En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Nicodème

Publié le Mercredi 4 mai 2011


  Louis Carrache  1555-1619, conversation avec Nicodème, Musée du Louvre

Louis Carrache est un peintre italien de l'école de Bologne, graveur et imprimeur, cousin d'Agostino et d'Annibal éminents peintres maniéristes de la fin du 16e. Louis eut moins de succès que ses cousins mais travailla beaucoup avec eux. Il excella en tant que graveur, adoptant un style plus simple et propice à la dévotion.

Ses gravures sont de très belle facture et de qualité.

Cette conversation entre Jésus et Nicodème montre le talent de Louis Carrache. La précison du dessin, dans les visages, le jeu des mains et les drapés correspondent à la représentation du dialogue entre les deux hommes qui semble se dérouler bien simplement.

Nicodème représenté debout appuyé à un muret surplombe Jésus. Il est un éminent personnage du monde juif, son savoir est grand.

Jésus lui est resté assis, il regarde son interlocuteur, et de sa main essaie de l'emmener loin dans ses arguments, mais avec une grande bienveillance.



Le texte biblique

 Il y avait un pharisien nommé Nicodème ; c'était un notable parmi les Juifs.

 Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons bien, c'est de la part de Dieu que tu es venu nous instruire, car aucun homme ne peut accomplir les signes que tu accomplis si Dieu n'est pas avec lui. »

Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de renaître, ne peut voir le règne de Dieu. »

Nicodème lui répliqua : « Comment est-il possible de naître quand on est déjà vieux ? Est-ce qu'on peut rentrer dans le sein de sa mère pour naître une seconde fois ? »

Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

 Ce qui est né de la chair n'est que chair ; ce qui est né de l'Esprit est esprit.

 Ne sois pas étonné si je t'ai dit qu'il vous faut renaître.

Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Il en est 

 

Jn 3, 1-8



Commentaires

Cette visite de nuit de Nicodème à Jésus est rappelée deux fois dans l'Evangile, Nicodème est un personnage, un pharisien, un notable juif connu, il se comporte en ami de Jésus. Pourtant il aborde Jésus de nuit : la notation peut s’expliquer par la crainte qu’aurait Nicodème de se faire reconnaître comme un ami ou un disciple de Jésus, ce rabbi nazaréen bien mal vu par les autorités de Jérusalem et par les pharisiens. Mais dans l’évangile de Jean, tout se double d’un sens symbolique : Nicodème est encore « dans la nuit », il est incapable de comprendre qui est Jésus ; pourtant il s’approche, manifestant un désir, une quête profonde de sens.

Nicodème est l’un de ces personnages que l’évangile de Jean dans sa première partie confronte à Jésus. Dans le dialogue, progressivement Jésus fait apparaître son identité divine et tente d’amener son interlocuteur à une foi plus profonde.

D’une certaine façon, sans s'en rendre compte Nicodème est à la recherche du Royaume de Dieu. Il reconnaît que Jésus est un envoyé de Dieu, mais prudemment il s’en tient là. Or, Jésus répond à un tout autre niveau et il déstabilise son interlocuteur dont les questions deviennent vite embarrassées et montrent son incapacité à entrer dans les visées de Jésus.

Nicodème centrait sa question sur Jésus, mais ce dernier s'efface et répond de manière beaucoup plus large en évoquant l'œuvre de Dieu qui doit se révéler en lui : c’est à une vie nouvelle que Dieu appelle les hommes. Et Jésus joue sur le mot « renaître » qui en grec peut signifier « naître d'en haut » ou « naître de nouveau ».

Mais Nicodème est incapable de se hisser au niveau de Jésus. .. le malentendu dure.

Jésus explique que c'est bien de Dieu seul que l'homme peut recevoir cette capacité à renaïtre , il faut naître d'eau et d'esprit. Tout au long de la Bible Dieu a promis à son peuple de lui donner un cœur nouveau, de lui envoyer un esprit nouveau (Jér 31,31ss. ; Ez 36,26ss). Cela, Nicomède aurait pu le comprendre . A condition d’accepter que Jésus soit celui par qui Dieu donne aux hommes son propre esprit. Mais la plus grande partie du peuple juif, symbolisée ici par Nicodème, se montre incapable d'accepter cette re-création à laquelle Jésus l'invite.

Jésus l’affirme : le seul acteur c'est Dieu qui est à l'œuvre par son Esprit : l'univers de Dieu n’est pas accessible à l’homme par ses propres forces ; la chair ne peut accueillir l'esprit. A moins de se laisser habiter, transformer et recréer par le souffle même de Dieu, souffle créateur, qui en Jésus recrée l’homme à l’image de Dieu. Mais, ce don inouï, nul ne peut y prétendre, chacun ne peut qu’essayer de l’accueillir.

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Salomon séduit par les femmes
Salomon séduit par les femmes
Publié il y a 5 jours
Dieu punit David
Dieu punit David
Publié il y a 13 jours
La chandeleur
La chandeleur
Publié le Dimanche 2 février 2020
La danse de David
La danse de David
Publié le Mardi 28 janvier 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés