En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Proverbe, l\'enseignement de la sagesse

Publié le Lundi 11 juillet 2011


Petrus Comestor, Salomon enseignant à son fils , 15e siècle ; 1495 environ, 2e volume de la Bible Historiee, Salomon Designé comme Roi, Lyon Bibliothèque de la Part Dieu

 

 

Pierre le Mangeur (Petrus Comestor) est un théologien  né à Troyes vers 1110, auteur d'une bible historiée. Ici est présentée la version conservée à la bibliothèque de la Part Dieu à Lyon, traduite par Guiard des Moulins.

 

Salomon est présenté comme un roi assis sur son trône, vêtu luxueusement, ornement de fourrure de zibeline et chapeau. Il est un « sage », âgé et barbe blanche. Ses mains s'expriment sans agitation.

Il est entouré de sa cour et semble s'adresser plus particulièrement à son fils représenté comme un enfant ; il lui prodigue son éducation. Bien que ce soit la cour qui est représentée, tout est simple et même « familial », le petit chien dort paisiblement.  



Le texte biblique

 Mon fils, accueille mes paroles, garde précieusement mes préceptes,

 rends ton oreille attentive à la sagesse, incline ton cœur vers la vérité.

Oui, si tu demandes le discernement, si tu appelles l'intelligence,

si tu la recherches comme l'argent, si tu creuses comme un chercheur de trésor,

 alors tu comprendras la crainte du Seigneur, tu découvriras la connaissance de Dieu.

 Car c'est le Seigneur qui donne la sagesse ; le savoir et l'intelligence sortent de sa bouche.

 Il tient en réserve son secours pour les hommes droits, il est un bouclier pour ceux qui suivent la bonne route ;

il protège les sentiers de la justice, il veille sur le chemin de ses amis.

 Alors tu comprendras la justice, l'équité, la droiture :les seuls sentiers qui mènent au bonheur.

Pr 2, 1-9



Commentaires

Le livre des Proverbes est une collection de plusieurs recueils de proverbes ou d'enseignements sur la sagesse, dont l'ensemble est placé sous l'autorité du roi Salomon, considéré en Israël comme le sage par excellence.

Le livre des Proverbes appartient à un genre littéraire florissant dans tout l'Ancien Orient, où il était important que l'expérience acquise soit transmise d'une génération à l'autre.

En reprenant la sagesse humaine les sages la transforment grâce à leur foi en Dieu.

 

Ce texte est le début du livre des Proverbes. La tradition attribue les 9 premiers chapitres au roi Salomon, modèle de toute sagesse, au 10e siècle av JC. Cette partie du livre est présentée comme l'enseignement d'un père à son fils, la sagesse étant le thème central de l'enseignement.

Il s'agit en fait de la sagesse selon Dieu. Le livre est plus une aide qui nous prédispose à recevoir la sagesse de Dieu plutôt qu'une transmission directe de cette sagesse. Il veut nous apprendre à ouvrir l’oreille et à écouter attentivement.

 

L'homme par lui-même ne peut parvenir à la sagesse qui lui est pourtant nécessaire. Elle va lui venir de Dieu. Elle est une réalité qui vient en l'homme mais qui n'est pas l'homme, et qui vient de Dieu.

La sagesse est médiatrice, intermédiaire entre Dieu et l'homme; faisant passer quelque chose de Dieu en l'homme ; en l’accueillant l'homme méchant pourra devenir sage.

 

L'homme doit donc recevoir une éducation appropriée. Est-il décidé à se laisser instruire pour trouver la connaissance de Dieu ? Aucun enseignement n'est vraiment profitable s'il n'y a pas un désir personnel d'acquérir cette connaissance, s'il n'est pas convaincu de l'importance d'acquérir cette sagesse.

La sagesse et l'intelligence s'offrent à nous, nous avons à les désirer, à les rechercher activement par la prière. Notre cœur doit être engagé fermement, sinon la meilleur éducation ne peut porter ses fruits. Notre nature propre nous laissera à la merci des influences extérieures. Avec la sagesse, nous pourrons comprendre la justice et prendre les chemins qui mènent au bonheur.


 

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés