En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Où demeures-tu ?

Publié le Jeudi 5 janvier 2012


  

William Brassey Hole (1846-1917), Jésus demeurant au bord du Jourdain, l'appel de André et de Simon
Hole est un artiste anglais connu notamment pour ses représentations de scènes bibliques. Né à Salisbury, il fit ses études à l'académie d' Édimbourg en Écosse. Il voyagea en Suisse et en Italie. Devenu graveur confirmé, il fut accepté à l'Académie Royale.
Hole était un homme profondément religieux et se décida à consacrer le reste de sa vie à l'art religieux. Il peignit des tableaux d'église, principalement des retables,  mais son œuvre la plus accomplie reste sa « Vie de Jésus de Nazareth »., publiée en 1906, avec 80 illustrations en couleur.
Il était parti vers 1900 en Palestine pour retrouver in situ  les paysages bibliques et les scènes de la vie villageoise traditionnelle. Il alla jusqu'à collectionner des costumes traditionnels palestiniens pour les utiliser comme modèles dans sa peinture. Beaucoup de ses dessins ont été réalisés sur place, trouvant ainsi lumière et  couleurs appropriées, caractéristiques de ces aquarelles.
On voit ici Jésus installé au bord du Jourdain sous une tente de bédouin et les deux disciples venus le voir. Le paysage est traité simplement en arrière plan, tel qu'il apparaissait au début du siècle dernier. La tente et les vêtements sont également ceux qu'a pu observer Hole. L'ensemble est calme et serein, Jésus est assis mais sa tunique blanche concentre sur lui la lumière ; son  regard est dirigé vers les disciples et il semble parler avec douceur et autorité en les désignant de la main.
 



Le texte biblique

 

35 Le lendemain, Jean Baptiste se trouvait de nouveau avec deux de ses disciples.

36 Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l'Agneau de Dieu. »

37 Les deux disciples entendirent cette parole, et ils suivirent Jésus.

38 Celui-ci se retourna, vit qu'ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi (c'est-à-dire : Maître), où demeures-tu ? »

39 Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils l'accompagnèrent, ils virent où il demeurait, et ils
restèrent auprès de lui ce jour-là. C'était vers quatre heures du soir.

40 André, le frère de Simon-Pierre, était l'un des deux disciples qui avaient entendu Jean Baptiste et qui avaient suivi Jésus.

41 Il trouve d'abord son frère Simon et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie (autrement dit : le Christ).

42 André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t'appelleras Képha » (ce qui veut dire : Pierre ).
 

Jean 1, 35-42



Commentaires

 Jean présente dès le début de son évangile l'appel de quatre disciples, André, Pierre, puis Philippe et Nathanaël.
Cet appel se présente différemment des autres évangiles synoptiques. Ici pas de pêche ou de lac, mais les hommes appelés sont des disciples de Jean Baptiste. Tous les évangiles s'accordent sur l'existence de disciples formés à la vie religieuse par Jean Baptiste, mais Jean est le seul à décrire cette démarche des disciples depuis Jean Baptiste vers Jésus, insistant ainsi sur les relations entre Jean Baptiste et Jésus. Allusion peut-être au fait que Jean Baptiste et Jésus auraient pu faire partie du mouvement baptiste qui s'est répandu au 1er siècle et qui se présentait comme un mouvement de réforme appelant le peuple à la conversion manifestée par un baptême d’eau, et annonçant la venue imminente de Dieu.
Jean souligne nettement que Jean Baptiste doit s'effacer devant celui qu'il est venu annoncer.
 
Jean Baptiste proclame qu'il n'est que la voix annonçant la venue du Seigneur et il oriente ses deux disciples vers Jésus. Il désigne Jésus comme l'Agneau de Dieu, titre qui devait être évocateur dans la communauté de Jean Baptiste, ce qui entraine le mouvement des deux disciples vers Jésus. C'est la première adhésion à Jésus dans l'Évangile. Il est important de noter le mouvement personnel des  disciples qui se mettent en recherche. Jésus leur demande ce qu'ils recherchent et il leur offre de venir et de « voir » ; c’est Lui, par sa présence, qui comblera leur attente.
Le disciple est celui qui « demeure » avec Jésus, terme qui évoque chez Jean la foi, l'attachement définitif à Jésus. On peut souligner cette progression dans la démarche des disciples : venir vers Jésus, voir où il demeure et et demeurer avec lui.

Partagez cette page :

Méditations récentes

Manger la parole
Manger la parole
Publié mardi
La Transfiguration
La Transfiguration
Publié il y a 8 jours
Jérémie appelle à la conversion
Jérémie appelle à la conversion
Publié le Lundi 27 juillet 2020
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié le Mardi 21 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés