En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

AVENT 2012, avec Isaïe et les annonces de l'Ancien Testament : 24 décembre: la promesse faite à David

Publié le Dimanche 23 décembre 2012


Frères de Limbourg, le mois de janvier, Les très riches heures du duc de Berry, entre 1412 et 1416, Musée Condé

 

Cette page montre le duc de Berry bien installé dans son palais et festoyant. Il est assis dos au feu, habillé de bleu et coiffé d'un bonnet de fourrure. Derrière lui figure l'inscription, « approche, approche ». Plusieurs familiers du duc s'approchent pendant que les serviteurs s'affairent ; des échansons servent à boire, au bout de la table officie un panetier. Au-dessus de la cheminée figurent les armes du duc. Au bout de la table un ecclésiastique au manteau rouge semble remercier humblement le prince de l'honneur qui lui est fait. Cette figure est très étudiée et bien expressive, certainement un portrait. Au second plan des seigneurs ou écuyers se chauffent au feu qui pétille dans la cheminée de pierre.

Plusieurs animaux de compagnie sont représentés, chiens, lévrier...

Tous les costumes sont pittoresques et fournissent une belle harmonie de couleurs.

 



Le texte biblique

Le roi David était enfin installé dans sa maison, à Jérusalem. Le Seigneur lui avait accordé des jours tranquilles en le délivrant de tous les ennemis qui l'entouraient.

Le roi dit alors au prophète Nathan : « Regarde ! J'habite dans une maison de cèdre, et l'arche de Dieu habite sous la tente ! »

 Nathan répondit au roi : « Tout ce que tu as l'intention de faire, fais-le, car le Seigneur est avec toi.

 Mais, cette nuit-là, la parole du Seigneur fut adressée à Nathan :

 « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j'y habite ?

 Depuis le jour où j'ai fait monter d'Égypte les fils d'Israël jusqu'à ce jour, je n'ai jamais habité dans une maison. J'ai été comme un voyageur, sous la tente qui était ma demeure.

Pendant tout le temps où je me suis déplacé au milieu des fils d'Israël, je n'ai jamais dit à l'un des Juges que j'avais institués pasteurs de mon peuple Israël : 'Pourquoi ne m'avez-vous pas bâti une maison de cèdre ?'

Tu diras donc à mon serviteur David : Ainsi parle le Dieu de l'univers : C'est moi qui t'ai pris au pâturage, derrière le troupeau, pour que tu sois le chef de mon peuple Israël.

 J'ai été avec toi dans tout ce que tu as fait, j'ai abattu devant toi tous tes ennemis. Je te ferai un nom aussi grand que celui des plus grands de la terre.

 Je fixerai en ce lieu mon peuple Israël, je l'y planterai, il s'y établira, et il ne tremblera plus, et les méchants ne viendront plus l'humilier,

 comme ils l'ont fait depuis le temps où j'ai institué les Juges pour conduire mon peuple Israël. Je te donnerai des jours tranquilles en te délivrant de tous tes ennemis. Le Seigneur te fait savoir qu'il te fera lui-même une maison.

 Quand ta vie sera achevée et que tu reposeras auprès de tes pères, je te donnerai un successeur dans ta descendance, qui sera né de toi, et je rendrai stable sa royauté.

 C'est lui qui me construira une maison, et je rendrai stable pour toujours son trône royal.

Je serai pour lui un père, il sera pour moi un fils. S'il fait le mal, je le corrigerai à la manière humaine, avec le bâton, je le frapperai comme font les hommes.

Mais mon amour ne lui sera pas retiré, comme je l'ai retiré à Saül que j'ai écarté pour te faire place.

 Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours. »

 

2S7,1-16



Commentaires

David désirait bâtir un temple à l'Éternel pour remplacer l'ancien sanctuaire qui était tombé en désuétude et la tente provisoire qu'il avait élevée à Jérusalem. Le roi y avait établi sa résidence et l'arche d'alliance y avait été transportée. C'est ce désir que le roi exprime au prophète Nathan.

La famille de David est installée par Dieu comme dépositaire irrévocable de la royauté messianique qui doit réaliser la promesse faite à Abraham que toutes les nations de la terre seront bénies en sa prospérité.


La royauté de David est proclamée, l'arche est avec lui. L'arche pourrait-elle encore habiter "sous des tapis", c'est à dire dans une tente, une demeure de passage alors que David habiterait une maison de cèdre, solide et belle ? Son désir est celui d'un coeur pieux, car il voulait voir la gloire établie en Israël, et en cela Nathan l'approuve car le Seigneur est avec lui. 

 

Mais nul ne sait le moment que Dieu a choisi pour cela. David, tout autant que Nathan, dépend de la volonté de Dieu. C'est Dieu qui l'a pris de ses pâturages pour le mettre à la tête du peuple d'Israël et c'est toujours Dieu qui a abattu devant lui ses ennemis, mais en combien d'occasions cette dépendance lui fait défaut. Toujours il doit interroger Dieu. Personne ne peut remplacer Dieu, c'est lui qui guide nos décisions, nos marches.

 L'Éternel a compassion de son serviteur. Il voit sans son cœur le désir de l'honorer et lui révèle sa pensée secrète. Nathan est envoyé par Dieu pour dire à David que, en fait, Dieu n'a pas eu jusqu'à présent de maison mais a toujours marché avec son peuple habitant dans une tente. Alors est-ce à David de construire un temple pour Dieu ? Est-ce le bon moment ? Tant que l'ordre définitif n'est pas établi Dieu n'a pas dit un mot au sujet d'un lieu de repos à bâtir pour Dieu.

Or Dieu estime que son repos définitif n'est pas encore trouvé. Il continue à agir, il sacrifie son propre repos à celui de son peuple, à celui de son roi. Il continue à travailler à la faveur de son peuple afin de l'établir sur la montagne de son héritage (cf. Exode 15,17).

Le Seigneur n'a jamais fini d'œuvrer en notre faveur. Jésus ne dit-il pas Jésus leur dit : « Mon Père est encore au travail, alors moi aussi je travaille. » (Jn 5,17). L'Esprit de Dieu est continuellement à l'œuvre tant que son dessein de bonheur pour tous ne soit réalisé. (Is 53, 10-11). Alors Dieu pourra avoir du repos, en donner à son peuple, à son roi qu'il établira chef sur toutes choses. Alors Dieu se reposera, il sera au milieu de son peuple, puissant, sauveur, se réjouissant avec son peuple  

Mais avant que cela n'arrive, est exposée ici comme une période de transition où Dieu travaille pour amener le plein accomplissement de ses conseils.

Dieu expose à David ce qu'il a fait pour lui. Il l'a pris de berger qu'il était pour le faire roi d'Israël son peuple, lui donnant le nom des grands qui sont sur la terre. Dieu l'a soutenu de son premier à son dernier pas, il avait toujours été à ses cotés. Ainsi Dieu a donne un lieu à son peuple pour qu'il y habite et qu'il ne soit plus agité. Quelle grâce, quelle pitié de Dieu pour son peuple !

 

Dieu a libéré David de ses ennemis, mais Il veut faire encore plus pour lui. Non seulement il veut lui donner une maison, mais à sa mort il l’établira auprès de ses pères, avec une descendance qui affermira son royaume pour toujours. Dieu dirige les regards de David vers sa postérité. Sa descendance sera établie pour toujours ; certes, il y aura encore des iniquités que Dieu corrigera, mais la bonté de Dieu ne sera jamais retirée. Dans sa descendance viendra Jésus, le Christ Sauveur.

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 14 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés