En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

1er jour : Marcher en conversant

Publié le Vendredi 18 janvier 2013


Le Caravage (1571-1610), le souper à Emmaus, 1601, National Gallery, Londres

 

 La conversation avec Jésus ressuscité sur la route

 

Nous réfléchissons à l’importance des pratiques du dialogue et de l’échange, en ce qu’ils permettent de surmonter les obstacles. Les aptitudes à la parole et à l’écoute sont reconnues comme essentielles, tant en œcuménisme que dans les luttes pour la libération des peuples de la terre.

Cette authentique conversation peut nous permettre de mieux reconnaître le Christ.

 



Le texte biblique

Et voici que, ce même jour, deux d'entre eux se rendaient à un village du nom d'Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem.  Ils parlaient entre eux de tous ces événements. Or, comme ils parlaient et discutaient ensemble, Jésus lui-même les rejoignit et fit route avec eux ; mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître. Il leur dit : " Quels sont ces propos que vous échangez en marchant ? " Alors ils s'arrêtèrent, l'air sombre. L'un d'eux, nommé Cléopas, lui répondit : " Tu es bien le seul à séjourner à Jérusalem qui n'ait pas appris ce qui s'y est passé ces jours-ci ! " -- L'un d'eux, nommé Cléopas, lui répondit : " Tu es bien le seul à séjourner à Jérusalem qui n'ait pas appris ce qui s'y est passé ces jours-ci ! " -- comment nos grands prêtres et nos chefs l'ont livré pour être condamné à mort et l'ont crucifié ; et nous, nous espérions qu'il était celui qui allait délivrer Israël. Mais, en plus de tout cela, voici le troisième jour que ces faits se sont passés. Toutefois, quelques femmes qui sont des nôtres nous ont bouleversés : s'étant rendues de grand matin au tombeau et n'ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire qu'elles ont même eu la vision d'anges qui le déclarent vivant. Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau et ce qu'ils ont trouvé était conforme à ce que les femmes avaient dit ; mais lui, ils ne l'ont pas vu. " Et lui leur dit : " Esprits sans intelligence, cœurs lents à croire tout ce qu'ont déclaré les prophètes !

Luc 24, 13-25

 



Commentaires

Sur la route d’Emmaüs, les disciples échangent des propos en marchant ensemble, mais ils éprouvent aussi un sentiment de perte et d’espérance déçue.

Nos Églises qui connaissent la désunion à différents niveaux, nos sociétés fragmentées par les préjugés et la crainte de l’autre peuvent s’y reconnaître.

Cependant, voici que Jésus décide d’entrer dans la conversation précisément à ce moment – non pas en se glissant dans le rôle du savant professeur mais en accompagnant ses disciples dans leur marche. Son désir de partager nos échanges et le fait que nous y répondions en lui demandant de rester avec nous et de continuer la conversation avec nous permettent qu’ait lieu la rencontre vivante avec le Seigneur ressuscité.

Tous les chrétiens savent ce que signifie rencontrer Jésus et connaissent la puissance de sa parole qui « brûle en nous ». Cette expérience de la résurrection nous appelle à une plus profonde unité en Christ. Continuer à parler entre nous et avec Jésus – même quand nous sommes désorientés – nous permet de marcher ensemble vers l’unité.

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 13 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés