En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

4ème jour : Marcher en enfants de la terre

Publié le Lundi 21 janvier 2013


Lukas van Leyden, 1494-1533, guérison de l'aveugle, 1531, musée de l'Hermitage, saint Petersbourg

 

 

Lukas van Leyden, 1494-1533, guérison de l'aveugle, 1531, musée de l'Hermitage, saint Petersbourg

 

De la boue, des corps, de l’eau : Jésus accomplit une guérison

La prise de conscience de notre place dans la création de Dieu nous rapproche entre nous, car elle nous fait percevoir que nous dépendons aussi bien les uns des autres que de la terre. En tenant compte de l’urgence à prendre soin de l’environnement, et à parvenir à un vrai partage et à une justice vis-à-vis des biens de la terre, les chrétiens  sont appelés à se comporter en témoins actifs, dans l’esprit de l’année jubilaire



Le texte biblique

En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples lui posèrent cette question : «  Rabbi, qui a péché pour qu'il soit né aveugle, lui ou ses parents ? «  Jésus répondit : «  Ni lui ni ses parents. Mais c'est pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui ! Tant qu'il fait jour, il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m'a envoyé : la nuit vient où personne ne peut travailler ; aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. «  Ayant ainsi parlé, Jésus cracha à terre, fit de la boue avec la salive et l'appliqua sur les yeux de l'aveugle ; et il lui dit : «  Va te laver à la piscine de Siloé «  -ce qui signifie Envoyé. L'aveugle y alla, il se lava et, à son retour, il voyait. Les gens du voisinage et ceux qui auparavant avaient l'habitude de le voir-car c'était un mendiant-disaient : «  N'est-ce pas celui qui était assis à mendier ? « Les uns disaient : «  C'est bien lui ! «  D'autres disaient : «  Mais non, c'est quelqu'un qui lui ressemble. «  Mais l'aveugle affirmait : «  C'est bien moi. «  Ils lui dirent donc : «  Et alors, tes yeux, comment se sont-ils ouverts ? «  « Il répondit : «  L'homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, m'en a frotté les yeux et m'a dit : « Va à Siloé et lave-toi. » » Alors moi, j'y suis allé, je me suis lavé et j'ai retrouvé la vue. »

 

Jean 9, 1-11



Commentaires

 

 Il peut sembler quelque peu choquant d’apprendre que Jésus accomplit une guérison en crachant par terre et en faisant de la boue avec sa salive ; mais c’est pleinement cohérent avec notre foi que le monde créé participe du dessein de Dieu qui est de nous conduire à la vie nouvelle.   

Partagez cette page :

Méditations récentes

Manger la parole
Manger la parole
Publié mardi
La Transfiguration
La Transfiguration
Publié il y a 8 jours
Jérémie appelle à la conversion
Jérémie appelle à la conversion
Publié le Lundi 27 juillet 2020
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié le Mardi 21 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés