En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

saint Bernard

Publié le Lundi 20 août 2007


(cliquez sur l'image pour l'agandir)


Fra Filippo Lippi. L'adoration, avec l'enfant Jean Baptiste et Saint Bernard. vers1459. Gemaldegalerie, Berlin, Allemagne.

Très en retrait Saint Bernard contemple ce mystère de l’amour de Dieu pour les hommes, la naissance de Jésus. Amour signifié également par la présence de la Trinité, Père dans les cieux, Esprit sous forme de la colombe et les rayons dirigés vers l’enfant, le Fils incarné. Les rayons de l’Esprit qui unissent d’un amour plus fort que tout les trois personnes de la Trinité.
La Vierge a une attitude d’adoration vers l’enfant, elle a la foi et reconnaît en cet enfant le Fils de Dieu, personne de la Trinité. Dieu, les bras grands ouverts, donne son Fils aux hommes. Les auréoles du Père et du Fils sont cruciformes, en cet enfant c’est Dieu lui-même qui se donne.
Jean Baptiste enfant porte la croix signe annonciateur de la Passion avec un phylactère : « ecce agnus Dei ». Cet amour sera plus fort que la mort.
Saint Bernard, les mains jointes en prière, comme Marie, adore l’Enfant Dieu, il contemple cette merveille de cet amour, gravé dans son cœur et qu’il passé sa vie à pénétrer ; homme d’action incomparable, Bernard est aussi un contemplatif pour qui tout se résume dans l’amour.



Le texte biblique

Quel hymne à l’amour extraordinaire offre le Cantique des Cantiques ! Ce livre biblique est peu utilisé dans la liturgie, pour la fête de sainte Madeleine et pour celle de saint Bernard. Il s’agit d’un poème ou suite de poèmes d’amour, dialogue entre deux bien aimés.
Le passage lu aujourd’hui, fait, en termes généraux, l’éloge de l’amour. L’amour est gravé dans le cœur du bien-aimé, comme l’empreinte d’un sceau qui ne se défait pas, présence permanente au cœur du bien-aimé. La force de l’amour est égalée à celle de la mort. Seul l’amour peut lutter contre elle. L’amour ne peut s’acheter, il est don totalement gratuit, immérité. Termes d’alliance entre l’Epoux et l’Epouse, entre Dieu et son peuple. Paul ne cite pas le Cantique des Cantiques mais son inspiration se retrouve au cœur de l’image nuptiale de l’Eglise aimée par le Christ (Ep 5,25-33).
Saint Bernard ( 1090-1153) a commenté le Cantique des Cantiques dans un sermon dont voici un extrait :
« L’amour se suffit à lui-même, il plait par lui-même et pour lui-même. Il est à lui-même son mérite, il est à lui-même sa récompense. L’amour ne cherche pas hors de lui-même ni sa raison d’être ni son fruit : son fruit, c’est l’amour même. J’aime parce que j’aime, j’aime pour aimer.
Quelle grande chose que l’amour, si du moins il remonte à son principe, s’il retourne à son origine, s’il reflue vers sa source pour y puiser un continuel jaillissement ! de tous les mouvements de l’âme, de ses sentiments et de ses affections, l’amour est le seul qui permette à la créature de répondre à son Créateur, sinon d’égal à égal, du moins dans une réciprocité de ressemblance. Car lorsque Dieu aime, il ne veut rien d’autre que d’être aimé. Il n’aime que pour qu’on l’aime, sachant que ceux qui l’aimeront trouveront dans cet amour même la plénitude de la joie. »
(Homélie sur le Cantique, 83,4-6)



Commentaires




Parole du bien-aimé : « que mon nom soit gravé dans ton cœur, qu’il soit maqué sur ton bras. » Car l’amour est fort comme la mort, la passion est implacable comme l’abîme. Ses flammes brûlantes, c’est un feu divin ! Les torrents ne peuvent éteindre l'amour, les fleuves ne l'emporteront pas. Si quelqu'un offrait toutes les richesses de sa maison pour acheter l'amour, tout ce qu'il obtiendrait, c'est un profond mépris.
Ct 8,6-7

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 13 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés