En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

l'Avent : saint Joseph, l'adoptant silencieux (1)

Publié le Vendredi 6 décembre 2013


Raphael (1483-1520), Mariage de la Vierge, det, 1504, pinacothèque de Brera

Cette année nous allons préparer Noel, avec saint Joseph, suivant l'exemple de cet adoptant silencieux. Un premier texte sera une prière adressée à saint Joseph et un second texte tiré de la Bible et enfin une méditation écrite par un père de l'église.

Première semaine :

La participation de saint Joseph au mystère divin

Glorieux Saint Joseph, époux de Marie, accorde-nous ta protection paternelle, nous t'en supplions par le Cœur de Jésus et le Cœur Immaculé de Marie.

O toi dont la puissance s'étend à toutes nos nécessités et sait rendre possibles les choses les plus impossibles, ouvre tes yeux de père sur les intérêts de tes enfants. Dans l'embarras et la peine qui nous pressent, nous recourons à toi avec confiance. Daigne prendre sous ta charitable conduite cet intérêt important et difficile, cause de notre inquiétude. Fais que son heureuse issue tourne à la Gloire de Dieu et au bien de ses dévoués serviteurs.

O toi que l'on n'a jamais invoqué en vain, aimable Saint Joseph, toi dont le crédit est si puissant auprès de Dieu que l'on a pu dire « au Ciel Saint Joseph commande plutôt qu'il ne supplie », tendre père, prie pour nous Jésus, prie pour nous Marie. Sois notre avocat auprès de ce Divin Fils dont tu as été ici-bas le père nourricier si attentif, si aimant, et le protecteur fidèle. Sois notre avocat auprès de Marie, dont tu as été l'époux si aimant et si tendrement aimé. Ajoute à toutes tes gloires celle de gagner la cause difficile que nous te confions.

Nous croyons, oui, nous croyons que tu peux exaucer nos vœux en nous délivrant des peines qui nous accablent et des amertumes dont notre âme est abreuvée. Nous avons de plus la ferme confiance que tu ne négligeras rien en faveur des affligés qui t'implorent.
Humblement prosternés à tes pieds, bon Saint Joseph, nous t'en conjurons, aie pitié de nos gémissements et de nos larmes. Couvre-nous du manteau de tes miséricordes et bénis-nous.

Amen.

 

Saint François de Sales (1567-1622) 



Le texte biblique

 Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :
  Abraham engendra Isaac,Isaac engendra Jacob,Jacob engendra Juda et ses frères,
  Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara,Pharès engendra Esrom,Esrom engendra Aram,
  Aram engendra Aminadab,Aminadab engendra Naassone,Naassone engendra Salmone,
  Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz,Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed,Jobed engendra Jessé,
  Jessé engendra le roi David.David, de son union avec la femme d'Ourias, engendra Salomon,
  Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
  Asa engendra Josaphat,Josaphat engendra Joram,Joram engendra Ozias,
  Ozias engendra Joatham,Joatham engendra Acaz,Acaz engendra Ézékias,
  Ézékias engendra Manassé,Manassé engendra Amone,Amone engendra Josias,
  Josias engendra Jékonias et ses frères à l'époque de l'exil à Babylone.
  Après l'exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel,Salathiel engendra Zorobabel,
  Zorobabel engendra Abioud,Abioud engendra Éliakim,Éliakim engendra Azor,
  Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim,Akim engendra Élioud,
 Élioud engendra Éléazar,Éléazar engendra Mattane,Mattane engendra Jacob,
  Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie,de laquelle fut engendré Jésus,que l'on appelle Christ (ou Messie).
  Le nombre total des générations est donc : quatorze d'Abraham jusqu'à David, quatorze de David jusqu'à l'exil à Babylone, quatorze de l'exil à Babylone jusqu'au Christ.
  Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ.Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph 

Mt 1, 1-18a



Commentaires

 

"Considérons quant au regard de Notre Dame que Joseph fut son loyal époux et mari, et le tout bien et saintement aimé ; et il était chef de Notre Dame, selon la règle de mariage sonnée de Dieu et promulguée par saint Paul quand il allègue l'exemple de Sara qui appelait Abraham son Seigneur (…)

Voyez donc quelle dignité c'est ici pour Joseph qu'il soit chef et seigneur de la mère du chef et du seigneur de tout le monde.

Ainsi, il faut tenir qu'il eut des grâces et dignités telles qu'il appartenait à l'époux de la mère de Dieu et à la reine des cieux. Ou autrement, si Notre Dame avait trouvé grâce pour obtenir de Dieu à son fils tout ce qu'elle voulait, comment eut-elle honoré son chef, son seigneur et son époux ailé, son gardien et son témoin et son fidèle gouverneur, si elle ne lui eut obtenu de Dieu toute grâce et dignité  qu'une bonne épouse doit vouloir et désirer à son loyal époux."

Jean Gerson (1363-1429)

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Parole de feu
Parole de feu
Publié il y a 6 jours
Notre Dame des douleurs
Notre Dame des douleurs
Publié il y a 14 jours
La nativité de la Vierge
La nativité de la Vierge
Publié le Mardi 8 septembre 2020
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Publié le Mercredi 2 septembre 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés