En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

l'Avent : saint Joseph, l'adoptant silencieux (2)

Publié le Vendredi 13 décembre 2013


 

Marko Ivan Rupnik, né 1954, L'Annonciation à Joseph, det de mosaique de la chapelle des sœurs de la Charité de saint Vincent de Paul, Fiume, Croatie, 2008

2e semaine de l'avent : 

                                                         La filiation adoptive

Saint Joseph, cher saint Joseph. 

Au soir de ce 8 décembre où nous fêtons l’Immaculée, 
Marie, la « Toute Sainte » que Dieu vous a donnée pour épouse, 
je veux vous dire merci. 
Merci de l’avoir aimée et servie. 

Nous rendons grâce à Dieu pour l’exemple que vous nous offrez : 
une présence forte et discrète, qui apporte plus que beaucoup de paroles. 

Merci de votre attention et de votre affection pour Jésus, au long de son enfance 
et de sa jeunesse. 
Merci pour tout ce qu’il a reçu de vous. Vous l’avez aidé à grandir devant Dieu, 
à apprendre un métier, à devenir lui aussi un homme solide. 

Souvent, je vous compare à un chêne, auprès duquel cet enfant, comme une jeune pousse, s’est développé et fortifié, Lui, notre Sauveur, la lumière des nations, la gloire de son peuple, Israël (cf. Luc 2, 32). 

Quand l’Evangile parle de vous, il dit simplement : « Joseph était un homme juste » (Mat 1, 19). Et, dans le langage de la Bible, juste veut dire saint. 

Merci encore d’avoir écouté, prié et mis en pratique la Parole de Dieu. 
Merci pour votre foi limpide, pour votre vie de travail et de service. 

Aidez les jeunes réunis, ce soir, dans la Basilique de Fourvière, 
Eclairez aussi tous les autres jeunes de notre diocèse 
et de la grande famille de l’Eglise. 

Montrez-leur comment garder ou retrouver le goût d’une existence pure, joyeuse, droite, sérieuse, active et paisible. 

Aidez-les aussi, à mener une vie où la prière, le silence et la louange aient une belle place, 
à se former et à se qualifier pour prendre de vraies responsabilités dans la société, 
pour y donner le témoignage de leur foi et répandre la joie de l’Evangile.

Saint Joseph, MERCI et priez pour nous tous.

 

 

 

 



Le texte biblique

 Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ.Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint.
  Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret.
  Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ;
  elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »
 Tout cela arriva pour que s'accomplît la parole du Seigneur prononcée par le prophète :
  Voici que la Vierge concevra et elle mettra au monde un fils, auquel on donnera le nom d'Emmanuel, qui se traduit : « Dieu-avec-nous ».



Commentaires

"A cette plainte de Marie : voici que nous vous cherchions votre père et moi, fort affligés, Jésus répond : Ne saviez-vous pas qu'il faut que je sois occupé aux affaires de mon Père ?

Il ne voulait point laisser croire qu'il était leur fils sans qu'il fût en même temps le Fils de Dieu. 

En effet, le Fils de Dieu est toujours le Fils de Dieu, et c'est lui-même qui avait créé ses parents .Mais il était fils d'homme dans le temps, né d'une vierge sans le concours de l'homme, et il avait toutefois un père et une mère. 

Comment le prouvons-nous ? Vous avez entendu Marie lui dire : «Voici que nous vous cherchions, votre père et moi, fort affligés. »

 

Sermo LI, 10,17 

Saint Augustin (354-430)

 

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 14 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés