En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

L'ascension

Publié le Jeudi 29 mai 2014


Vitrail de l'ascension, cathédrale du Mans, vers 1120

 

Il est probable que ce vitrail de l’ascension soit contemporain des premiers travaux de la cathédrale pour la dédicace de 1120. Après plusieurs dommages dus à des incendies, des guerres etc.. le vitrail fut réinstallé en 1956.

 

La verrière est incomplète, il manque notamment la partie supérieure qui montrait le Christ montant aux cieux dans une mandorle encadrée par des anges, comme ce qu’on voit dans le vitrail de Poitiers, qui est plus tardif.

 

Le vitrail du Mans est un chef d’œuvre, et c'est le plus ancien vitrail in situ dans son édifice d'origine.

 

Sur un fond à damiers rouges et bleus qui annule toute profondeur, et qui transpose la scène dans un monde transcendant, les apôtres se tiennent debout sur des tertres, par deux ou trois de part et d'autre de la Vierge couronnée. La composition est rythmée par la position des personnages, leurs attitudes dansantes mais sans agitation, leurs gestes vifs, le jeu subtil des mains et des pieds. Ils sont ensemble, avec Marie, tout tournés vers le Christ qui s 'élève au ciel, reconnaissant la toute puissance de leur Seigneur.

 

Le trait du dessin est fluide et d'une grande précision, posé directement sur le verre sans lavis sous-jacent, variant seulement dans son épaisseur.



Le texte biblique

 

Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse qui vous le révèle et vous le fasse vraiment connaître.

 

Qu’il ouvre à sa lumière les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle espérance vous ouvre son appel, la gloire sans prix de l’héritage que vous partagez avec les fidèles,

 

 et quelle puissance incomparable il déploie pour nous, les croyants : c’est l’énergie, la force, la vigueur

 

 qu’il a mise en œuvre dans le Christ quand il l’a ressuscité d’entre les morts et qu’il l’a fait asseoir à sa droite dans les cieux.

 

 Il l’a établi au-dessus de tout être céleste : Principauté, Souveraineté, Puissance et Domination, au-dessus de tout nom que l’on puisse nommer, non seulement dans le monde présent mais aussi dans le monde à venir.

 

 qui est son corps, et l’Église, c’est l’accomplissement total du Christ, lui que Dieu comble totalement de sa plénitude.

 

 

 

Ep 1,17-23

 



Commentaires

Ce texte que la liturgie propose pour le jeudi de l'Ascension est une action de grâce de Paul et une prière qui s'achève par la louange du Christ exalté qui a disparu aux yeux des hommes.

 

L'objet de l'action de grâce est la foi et la charité de la communauté. La prière de Paul est fondée sur la certitude que Dieu fera pour les croyants ce qu'il a déjà fait pour le Christ.

Dieu est celui qui donne accès à la connaissance puisque nous sommes dans l'impossibilité et l'incapacité de le découvrir s'il ne se révèle à nous. Lui seul peut ouvrir notre cœur, nous faire comprendre l'espérance et nous communiquer sa force.

Les croyants en ont déjà perçu les prémices dans la Résurrection du Christ. En lui ils ont reconnu la Fils que Dieu lui-même a fait asseoir dans les cieux.

 

La primauté du Christ est exprimée par l’évocation de ce que le Christ domine, « principautés, autorités, puissances,seigneuries, tout nom » ; toutes ces représentations angéliques dont les juifs peuplaient le cosmos pour évoquer des créatures invisibles supérieures à l'homme, dépendent en réalité du Christ. L'auteur montre que le Christ est maître de la création et de l'histoire.

 

Il a tout mis sous ses pieds. Le Christ est celui qui, dans son humanité, accomplit pleinement le programme prévu par Dieu pour l'homme, comme il est écrit dans la Genèse.

 

La primauté du Christ se manifeste au sein du groupe des croyants, son Eglise, son corps dont il est la tête. Ces deux images de tête et de corps désignent la communauté des croyants ainsi que son origine qui est le Christ.

 

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés