En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Père, tu es en moi et moi en toi

Publié le Jeudi 5 juin 2014


La Trinité dans sa gloire. Miniature de Jean Fouquet, heures d'Etienne Chevalier , heures de la Vierge, vers 1445, Chantilly, musée Condé

 

Les trois personnes de la Trinité sont représentées de manière identique ; seul le geste du bras qui descend plus ou moins le long du corps détermine une diagonale qui rompt avec la régularité des autres lignes. Trois trônes gothiques, richement architecturés, surmontés de trois dais et surélevés de trois marches, concèdent aux trois personnes divines un caractère sacré.

Fouquet oppose la richesse du décor et le dépouillement des personnages. La pureté du blanc, sans aucune parure, impose l'idée d’Éternité.

À gauche la Vierge Marie est aussi revêtue d'une ample tunique blanche, elle participe de la Divinité. Elle porte une couronne qui la consacre reine du ciel.

Cette représentation triandrique de la Trinité (image représentant la Trinité par trois personnes) est complétée par celle des quatre évangélistes dont la mission est d'éterniser la parole de Dieu. Leurs quatre symboles, ange, lion, aigle et taureau, circonscrivent la scène dans une percée circulaire pleine de lumière tandis que les autres personnages, hommes de la terre, sont rejetés dans la pénombre ; mais ils sont en marche vers la Trinité lumineuse. La scène est structurée de façon que la mission de chacun soit définie.



Le texte biblique

Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.

 Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé.

 Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :

 moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.

Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi, et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.

Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé.

 Je leur ai fait connaître ton nom, et je le ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux. »

 

Jn 17,20-26



Commentaires

Nous entendons aujourd'hui la prière de Jésus pour tous les croyants.

Cette dernière partie est dédiée à ceux qui n'ont pas connu directement Jésus, mais qui sont venus à la foi grâce au témoignage des premiers disciples. Cela montre bien que Jésus, selon Jean, a explicitement envisagé l'avenir de la communauté des croyants au-delà de son départ. Le fait que ses premiers compagnons appellent d'autres êtres humains à la foi par la proclamation de la parole, pose la question du devenir de la communauté quand elle ne sera plus guidée et enseignée par Jésus lui-même.

 

Jésus choisit pour y répondre le thème de l'unité, un amour qui rassemble et qui unit.

L'unité dont il est question est un don, lié à la nature même de la révélation qui atteste la parfaite unité entre Dieu et Jésus. Le lien étroit qui unit les disciples est manifesté par la présence divine de Dieu dans la présence de Jésus.

Prier pour l'unité des chrétiens c'est prier pour que le don de la révélation de Dieu parfaitement manifesté dans le Fils soit reçu et partagé par les croyants.

 

Puis la prière évoque l’accomplissement eschatologique. Jésus, qui va entrer dans la passion, parle de salut. L'avenir des disciples n'est pas placé sous le signe de la menace ou du jugement, mais sous celui de la promesse. Jésus veut associer, sans limitation, ses disciples à la réalité divine qu'il révèle. Les disciples vont être les témoins de la gloire divine, c'est à dire de la présence manifestée de Dieu. Et cette réalité divine n'a d'autre visage que celui de l'amour. Voir Dieu face à face, c'est découvrir son amour immense pour la personne de Jésus, et à travers lui pour tous les hommes. L'avenir promis aux disciples est un avenir qui transcende notre vie terrestre.  

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 13 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés