En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

saint Luc

Publié le Jeudi 18 octobre 2007


Le Greco. 1541-1614 Saint Luc c. 1605-1610. Cathédrale de Tolède, Espagne

Ce portrait de saint Luc fait partie des dernières oeuvres du Greco à Tolède. Il s’inscrit dans une série de portraits et d’apôtres qu’il a réalisés à cette époque. Le Greco a voulu aller vers une plus grande simplification, au service d'une exaltation quasi mystique. La figuration est abrégée, les accessoires sont réduits à l'essentiel, nécessaires à l'identification. Le Greco manifeste une profonde compréhension de l’homme, de sa dignité, de sa fragilité.
Il est plus intéressé par le transcendant que par un caractère terrestre. Luc montre certes de sa plume le livre, mais pas de manière réaliste et pas d’écriture lisible. La figuration de la Vierge rappelle la légende que l’évangéliste aurait peint le premier portrait de Marie.

La manière dont est représenté saint Luc est comme dématérialisée, la lumière est irréelle, l’espace est indéfini, noir et vide.
Ce que veut montrer Le Greco c’est l’œuvre de l’évangéliste, son regard est lointain, seuls sont éclairés son visage et le Livre, il s’efface devant l’annonce du Royaume de Dieu, texte qui s’adresse à tous et de tout temps



Le texte biblique

Il s’agit là d’un deuxième texte de saint Luc sur l’envoi en mission des 72 disciples. Ce chiffre de 72 exprime l’ampleur du groupe missionnaire , il est une allusion à Gn 10,2-31, qui présente la table des 72 peuples de la terre. Les chrétiens issus de toutes le nations mêmes païennes ont les mêmes titres à faire valoir que les douze qui ont suivi Jésus durant sa vie terrestre. Tous les chrétiens de tous les temps sont appelés à la mission.
Jésus les envoie deux par deux, encore rappel de l’Ancien Testament (Dt 19,15) la parole est fondée sur les témoignages de deux ou trois ; Luc dans les Actes mentionnera plusieurs fois l’œuvre de missionnaires groupés par deux (Paul et Barnabé, Barnabé et Marc ou encore Paul et Silas).
Ces missionnaires sont envoyés en toute ville et lieu où Jésus lui-même devait aller. C’est la venue du Seigneur ressuscité à la fin des temps qui est suggérée.
Les disciples qui annoncent Jésus parlent en son nom et à sa place, il y a un lien profond entre Jésus et ceux qui l’annoncent. Luc annonce la venue imminente du Royaume de Dieu : « le règne de Dieu est tout proche de vous ».
La première tache donnée aux disciples est de prier. Message essentiel. C’est la solution que le Seigneur propose aux disciples, face au manque d’ouvriers et d’ouvrières pour la moisson de Dieu. Car c’est Dieu qui prépare, qui appelle et qui envoie ; mais il ne peut envoyer que ceux et celles qui auront répondu.
Cette semaine est la semaine missionnaire mondiale, avec pour thème : « Transmets la Parole que tu reçois". Appel à prier pour les vocations, pour les réponses à l’appel du Seigneur à travailler à la moisson, à aller dans toutes les villes. Appel à demander à Dieu des bras pour la mission, tout comme nous demandons le pain pour chaque jour.
Et comme les disciples, nous apprenons que la mission commence par l’offre de paix et la guérison des corps et des cœurs. Guérir et donner la paix : voilà les deux signes qui manifestent que le règne de Dieu s’est approché !



Commentaires

Après cela, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. N'emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route. Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord : 'Paix à cette maison.' S'il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l'on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu'on vous offrira. Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : 'Le règne de Dieu est tout proche de vous.'

Lc 10,1-9

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 13 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés