En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

l'Esprit nous fait connaître Dieu

Publié le Mercredi 13 mai 2015


 

Sacramentaire de Metz, la venue l'Esprit, 9e, Bibliothèque Nationale.

 

Le sacramentaire de Metz, dit sacramentaire de Drogon, est un manuscrit enluminé carolingien sur parchemin. Il a été écrit pour l'usage personnel du fils de Charlemagne, Drogon, évêque de Metz..

Ce sacramentaire contient toutes les prières dites par le prêtre officiant toute l'année, messes et autres cérémonies liturgiques .

Il a été réalisé non par un établissement monachique mais par l'école de la Cour du roi. Il contient 40 lettrines historiées

 

Nous avons ici une illustration inscrite dans la lettre D.

Le cadre architectural est particulièrement élaboré. La courbe du D sur laquelle sont assis les disicples suggère une barque dans laquelle ils pourraient être embarqués pour un envoi en mission.

Mais ils ne partent pas seuls, ils seront accompagnés de l'Esprit Saint qu'ils reçoivent de la main de Dieu.

Des rayons émergent de la main de Dieu en haut à gauche, grande ouverte lâchant la colombe qui symbolise l'Esprit. Le Christ tient la main de Dieu, soulignant l'union trinitaire. Et ainsi chaque disciple porte sur sa tête une petite colombe. Le lien est réalisé entre Dieu et les hommes.

 

En haut à droite une main déroule un rouleau qui fait allusion aux paroles de Jésus sur l'Esprit Saint : « le Défenseur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » (Jn, 14,26) 



Le texte biblique

 J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous ne pouvez pas les porter.

 Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans la vérité tout entière. En effet, ce qu’il dira ne viendra pas de lui-même : mais ce qu’il aura entendu, il le dira ; et ce qui va venir, il vous le fera connaître.

 Lui me glorifiera, car il recevra ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

 Tout ce que possède le Père est àmoi ; voilà pourquoi je vous ai dit : L’Esprit reçoit ce qui vient de moi pour vous le faire connaître.

 

Jn, 16,12-15



Commentaires

Jésus a déjà dit tellement de choses, mais les disciples ont-ils compris ? Comprenons nous ?

C'est l'Esprit Saint qui fera comprendre ce qui s'est passé.

 

L'Esprit fera ce que Dieu faisait déjà dans l'Ancienne Alliance « guider le croyant vers sa vérité » (Ps 25,5).

Il ne s'agit pas d'une connaissance humaine, c'est une intelligence pratique et existentielle de la Bonne Nouvelle.

Quelle tâche ambitieuse est offerte aux chrétiens qui deviennent interprètes dans leur vie et leur enseignement de cette vérité ! Rappelons l'épisode où Philippe qui « guidé par l'Esprit, donne à l'eunuque de relier les paroles d'Isaïe (Is 53,7-8) à l'annonce de Jésus serviteur (Ac 8,29).

 

L'Esprit fera connaître ce qui va venir non en prédisant l'avenir ou en apportant une nouvelle révélation inutile après Jésus, mais en l'éclairant à l'aide du mystère de Jésus.

L'Esprit poursuit ce que Jésus a fait : révéler aux hommes le mystère de Dieu qui vient rejoindre les hommes. L’Esprit nous ouvre à l'intelligence profonde du mystère de Jésus.

 

Notre texte se termine par une forte évocation trinitaire. L'Esprit reprend ce que le Fils a été et a apporté et qui vient du Père.

 

Il y a ici un mouvement continu entre les personnes de la Trinité et les disciples, nous les hommes qui écoutons Jésus et qui avons pour tâche de dire Jésus et l'amour infini de Dieu. 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Parole de feu
Parole de feu
Publié il y a 6 jours
Notre Dame des douleurs
Notre Dame des douleurs
Publié il y a 14 jours
La nativité de la Vierge
La nativité de la Vierge
Publié le Mardi 8 septembre 2020
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Paul et Apollos, missionnés à Corinthe
Publié le Mercredi 2 septembre 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés