En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

« Pas un iota de la loi ne disparaîtra : la nouvelle justice du Royaume »

Publié le Mercredi 10 juin 2015


Rembrandt (1606-1669 ), Moïse portant les tables de la Loi, 1659, Gemälde Galerie, Berlin

 

Ce tableau a été peint par Rembrandt en 1656 alors qu'il traverse une période difficile de sa vie : faillite personnelle, procès etc.

Rembrandt montre Moïse revenant vers le peuple d’Israël après sa rencontre avec Dieu. Il porte les Tables de la Loi, tablettes noires avec inscription en lettres d'or d'une belle calligraphie hébraïque.

Y sont inscrits les versets de la deuxième table de la loi, tels qu'ils sont écrits dans le livre de l'Exode ou du Deutéronome

 

Tu ne commettras pas de meurtre.

Tu ne commettras pas d’adultère.
Tu ne commettras pas de rapt.
Tu ne témoigneras pas à tort contre ton prochain.
Tu n’auras pas de visées sur la femme de ton prochain. Tu ne convoiteras ni la maison de ton prochain, ni ses champs, son serviteur, sa servante, son bœuf ou son âne, ni rien qui appartienne à ton prochain
. »

 (Ex 20, 13-17 ou Dt 5, 17-21).

 

 

Moïse voit le peuple adorant le veau d'or, abandonnant la Loi, il brandit les tables haut et fort, il les cassera par la suite.

Le visage de Moïse est encore lumineux de sa rencontre avec Dieu, il est inséré dans un halo formé par ses bras.

Il exprime tristesse et désarroi tout autant que douleur et rage. La Loi de Dieu est la seule qui vaille, elle doit rester et guider la vie du peuple. Elle est immuable.



Le texte biblique

 

 « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.

 Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise.

Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux.

 

Mt 5, 17-19



Commentaires

Nous lisons aujourd'hui un passage du sermon sur la montagne dans l’évangile de Matthieu.

Les premiers versets énoncent la place de Jésus dans le dessein de Dieu pour son peuple et pour tous les hommes : sa mission n'abolit pas les préceptes de la Loi. Au contraire elle l’« accomplit », lui donne sa validité, sa perfection. Les Juifs connaissent bien ces préceptes qu’ils entendent à la synagogue.

Dans l’Eglise de Matthieu, un débat est ouvert entre ceux qui considèrent que l’observance rigoureuse de la Loi de Moïse est requise pour devenir disciple de Jésus, et ceux qui savent Jésus accomplit la Loi et les Prophètes dans ce qui fait la pointe la plus haute de leurs enseignements : l’amour de Dieu et du prochain.

Jésus ne considère pas que la Loi juive est abolie, et les juifs qui sont devenus ses disciples ont en partie continué d’observer la Loi. Mais dans tous les cas, c’est l’esprit de la Loi qui doit être accompli. Et dans le discours qui va suivre, le long enseignement de Jésus sur la montagne, Jésus va prendre la place des rabbis pour interpréter la Loi de Moïse :

Surprise, il la radicalise ! « On vous a dit, Moi… je vous dis ». La Loi culmine alors sur l’amour des ennemis, et sur l’exigence de la miséricorde : « Soyez parfaits comme votre père des cieux est parfait » !

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 13 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés