En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Saint Jean de la croix

Publié le Vendredi 14 décembre 2007


Petrus-Paulus RUBENS (1577, 1640)
La Kermesse ou Noce de village 1635-1638, le Louvre

Rubens présente ici les villageois en fête, dans un tourbillon de beuverie et de débauche, incapables d’écouter quelque prophète qui soit. L’intention de ces compositions de fête, était souvent au 17e ,moralisante : dénoncer les bassesses du genre humain en le montrant dans tous ses excès. Dans la cahute du premier plan, un groin de cochon, symbole de gourmandise, apporte à la dénonciation des vices
L'impression de tourbillonnement d'ensemble est soulignée par une multitude de courbes qui se font écho. Pour exprimer la joie de vivre et le plaisir des sens, Rubens nous offre une galerie de personnages d'une variété étonnante.

Ce bouillonnement de vie étourdissant contraste avec l'ouverture sur un paysage paisible, au ciel lumineux et serein. Sagesse non reconnue par les villageois.

Avec saint Jean de la Croix, fêté aujourd’hui, reconnaissons que les trésors de la sagesse sont difficiles à déceler
« Ce qui est dans le Christ est inépuisable !… ce qui faisait dire à saint Paul ‘ dans le Christ se trouvent cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance de Dieu’ » (Cantique spirituel, 1584)
Saint jean de la Croix (1542-1591) était un religieux carme espagnol, qui ayant rencontré Thérèse d’Avila, la réformatrice du carmel a réformé la branche masculine du Carmel, en développant l'ordre des carmes déchaussés.



Le texte biblique

A qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d'autres : 'Nous vous avons joué de la flûte et vous n'avez pas dansé.
Nous avons entonné des chants de deuil, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.' Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l'on dit : 'C'est un possédé' ! Le Fils de l'homme est venu : il mange et il boit, et l'on dit : 'C'est un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.' Mais la sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu'elle fait. »
Mt 11,16-19



Commentaires

Ce passage fait suite à un magnifique éloge que fait Jésus sur Jean, un prophète et plus qu’un prophète. Comme Jean Jésus se heurte au refus et à l’hostilité des chefs juifs.

La génération actuelle ne peut être comparée qu’à des enfants assis sur les places publiques qui n’entendent pas. Dieu est prêt à tout donner mais il faut de notre par un ardent désir de trouver ce qui nous est offert, il faut entendre, discerner, juger à propos.

Mais la sagesse a été reconnue d’après ses œuvres ; cette sagesse ne peut être que celle du Christ : soit la sagesse de Dieu et de ses desseins manifestés en Jésus, soit la sagesse que Jésus est lui-même. Paul pourra faire de ce titre un des plus hauts donnés à Jésus : il est Sagesse de Dieu. Et, puisque la Sagesse assiste Dieu dans son œuvre créatrice, la lettre aux Colossiens pourra proclamer : en lui, le Christ, tout a été créé !

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 14 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés