En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Présentation du Seigneur

Publié le Mardi 2 février 2016


Icône de la présentation du Seigneur, Novgorod, Russie, fin 15e

 

Au centre de l’icône, la Vierge donne son enfant à Siméon. De chaque côté, plus au fond, la prophétesse Anne et Joseph apportent dans leurs mains l'offrande des deux colombes.

 

La scène se passe devant le temple, grand ouvert. L'ensemble est surmonté par un voile rouge : c'est le voile de la miséricorde de Dieu qui surmonte tout et qui unit le Temple et l'Eglise.

 

Siméon demande de prendre l'enfant dans ses bras : Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction, et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

(Lc 2, 33-35)

Syméon a les mains voilées et le buste incliné en signe de respect et d'adoration.

Marie porte un manteau rouge, symbole de la souffrance : en tant que mère, elle se soumet à la volonté de Dieu, que lui annonce Siméon. En dessous elle a un vêtement bleu, symbole de la miséricorde ; Marie est intercession auprès de son Fils et de son Dieu pour toute l'humanité dont elle est devenue prémisse.

 

« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples :lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. »   Lc 2,29-32

Les portes du temple s'ouvrent pour laisser voir la lumière du salut.



Le texte biblique

 Portes, levez vos frontons, élevez-vous, portes éternelles : qu'il entre, le roi de gloire !

 Qui est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur, le fort, le vaillant, le Seigneur, le vaillant des combats.

 Portes, levez vos frontons, levez-les, portes éternelles : qu'il entre, le roi de gloire !

Qui donc est ce roi de gloire ? C'est le Seigneur, Dieu de l'univers ; c'est lui, le roi de gloire.

 

Ps 23 ,7-10



Commentaires

Ce psaume chante la venue du Roi de gloire.

Il rappelle un moment très important dans l'histoire religieuse d’Israël, celui où l'arche d'alliance après être restée plus d'un demi siècle comme étrangère à la vie du peuple de Dieu, fut solennellement ramenée à la place d'honneur et introduite sur la colline de Sion.

 

La visée du psaume 23 est celle de la pureté de cœur et de conduite nécessaire à ceux qui veulent approcher l’Éternel.

Nous lisons, à l'occasion de la fête de la présentation du Seigneur, la deuxième partie du psaume, qui évoque l'entrée de l’Éternel dans sa résidence.

Tout le peuple éclate en chant de triomphe pour la venue de son Seigneur.

Les portes de la forteresse de Sion sont personnifiées par le psalmiste. Elles sont invitées à se mettre à la hauteur de l'honneur qui leur est fait. En devenant la résidence du Souverain, Sion revêt un caractère de durée éternelle.

 

La psalmiste a ressenti profondément l'honneur insigne qui lui était fait de recevoir en Sion le symbole de la présence de Dieu.

Cela évoque pour nous la venue réelle du Seigneur sur terre, comme Fils de l'homme, porteur du salut pour tous les peuples, et gloire de son peuple Israël, comme l'a compris le vieillard Syméon.

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

La création de l’homme au jardin  d'Eden
Envoi en mission
Envoi en mission
Publié il y a 10 jours
La présentation
La présentation
Publié le Samedi 2 février 2019
Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés