En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Dieu miséricordieux dans l'Ancien Testament (4)

Publié le Mercredi 2 mars 2016


Son nom est miséricorde

Après les souffrances de l'exil, Jérémie prévoit la joie de la délivrance


Michel Ange, 1475-1564, le prophète Jérémie, 1511 , voûte de la chapelle Sixtine,

 

Michel Ange représente les voyants dans les écoinçons de la voûte de la chapelle Sixtine au Vatican, à Rome. On reconnaît Jérémie à ses traits d'homme mélancolique, le buste penché en avant, la tête inclinée et appuyée sur la main, le coude pèse sur ses genoux. Il médite sur les difficultés de l'exil, et en prophète annoncera la délivrance et le bonheur promis par Dieu.

 

Les chapitres 30-33 du livre de Jérémie racontent comment Jérémie invite les exilés à relire et comprendre leur histoire ; il leur annonce que l'exil aura une fin dans 70 années ; il leur faut donc continuer à vivre dans l'espoir et la foi en leur Dieu qui est toujours auprès d'eux. Une brèche est ouverte dans l'obscurité de leur histoire, Dieu éveille cette espérance sous les mots de Jérémie, sortie du chaos, promesse d'avenir. Dieu est le Dieu qui crée, qui fait sortir du chaos, le Dieu de la promesse. Il est celui qui conclut pour son peuple une alliance nouvelle, dans laquelle le cœur de l'homme sera guéri du mal et disponible totalement à la parole de Dieu et à sa Loi, capable de suivre ses chemins. Rien n'est impossible à Dieu.

A partir des difficultés, Dieu trouve un lieu pour façonner une nouveauté radieuse pour son peuple qu'il aime.

Le Seigneur invite à pousser des cris de joie, le Seigneur va faire revenir à lui tout le peuple, tous les malades, aveugles et boiteux... Ce chant a l'allure d'une liturgie de réconciliation. C'est le Seigneur qui les mène, Il est le père, le berger.

Le prophète devient un poète proche des souffrances et des espoirs du cœur même de Dieu. Le cœur de Dieu est rendu visible, il ouvre à Israël un avenir entièrement neuf.



Le texte biblique

 

 Car ainsi parle le Seigneur : Poussez des cris de joie pour Jacob, acclamez la première des nations ! Faites résonner vos louanges et criez tous : « Seigneur, sauve ton peuple, le reste d’Israël ! »

 Voici que je les fais revenir du pays du nord, que je les rassemble des confins de la terre ; parmi eux, tous ensemble, l’aveugle et le boiteux, la femme enceinte et la jeune accouchée : c’est une grande assemblée qui revient.

 Ils avancent dans les pleurs et les supplications, je les mène, je les conduis vers les cours d’eau par un droit chemin où ils ne trébucheront pas. Car je suis un père pour Israël, Éphraïm est mon fils aîné.

 

Jr 31,7-9



Commentaires

Dieu est amour. Celui qui voudrait le définir serait comme un aveugle qui veut compter les grains de sable de la mer.

Jean Climaque
L'Echelle sainte, 30ème degré, 2

 

La nature humaine ne peut exprimer le trop-plein de l'amour divin. Aussi prend-on comme symbole de celui-ci ce qu'il ya de plus violent dans les passions qui s'exercent en nous, je veux dire la passion de l'amour, afin que nous apprenions par là que l'âme qui a les yeux fixés sur la beauté de la nature divine, doit êre éprise d'elle autant que le corps pour ce qui lui est apparenté, changeant la passion en joie détachée, en sorte que notre âme brûle en nous érotiquement de la seule flamme de l'Esprit.
Grégoire de Nysse

Première Homélie sur le Cantique des Cantiques

 

 

Partagez cette page :

Méditations récentes

Le passage de la Pâque
Le passage de la Pâque
Publié vendredi
L’annonce de la Bonne Nouvelle
L’annonce de la Bonne Nouvelle
Publié il y a 12 jours
La tempête
La tempête
Publié le Mardi 2 juillet 2019
Les piliers de l'Eglise
Les piliers de l'Eglise
Publié le Samedi 29 juin 2019
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés