En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Le Père a tout remis à son fils Jésus

Publié le Jeudi 7 avril 2016


Giotto, (1266/67-1337) baptême du Christ, 1303-1306 eglise d'Arena a Padoue

 

 

 

Giotto, dans la mouvance des mouvements intellectuels et religieux du 13ème s, a cherché à dans sa peinture à mettre en avant la présence divine au cœur du monde. Cela représente une importante évolution de la peinture. Giotto s'élève contre la peinture byzantine qui représente des figures idéales et tend à exprimer un réalisme naissant

La peinture de Giotto traduit cette prise de conscience historique où le divin s'exprime à travers les événements quotidiens de l’homme. C'est l'époque où les franciscains et les dominicains cessent de prêcher en latin pour se rapprocher de la foi du peuple.

Cette représentation du baptême de Christ, évoque l'union entre le divin, Dieu représenté dans le ciel, et l'humain, Jésus immergé dans le Jourdain recevant le baptême de Jean.

Dieu de sa main désigne son fils indiquant qu'il lui remet tout son dessein de salut pour l'humanité . Jésus tend les mains vers Jean Baptiste et les hommes présents au bord du fleuve.

Dieu manifeste son amour et sa confiance absolue à son fils : « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie ». 



Le texte biblique

 Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous. Celui qui est de la terre est terrestre, et il parle de façon terrestre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous,

 il témoigne de ce qu’il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage.

Mais celui qui reçoit son témoignage certifie par là que Dieu est vrai.

 En effet, celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, car Dieu lui donne l’Esprit sans mesure.

 Le Père aime le Fils et il a tout remis dans sa main.

 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire le Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

 

Jn 3, 31-36



Commentaires



Est bien affirmé ici que seul le Fils peut révéler le mystère de Dieu.

Il s'agit sûrement d'un ultime message de Jean Baptiste

Le début de notre passage poursuit la comparaison entre Jean et Jésus

La supériorité de Jésus tient dans son origine divine qui confère à ses paroles un caractère de révélation, ce qui ne suffit pas pourtant à en garantir le succès.

Puis la suite du texte le témoignage de Jésus est tenu pour légitime pour trois raisons : Jésus est envoyé par son Père, il bénéficie du don illimité de l'Esprit et Dieu lui voue un amour infini.

Jésus apporte une révélation qui place l'être humain devant une alternative décisive : la Foi dans le Fils aboutit au don de la vie en plénitude tandis que le fait de se détourner volontairement du témoignage de Jésus mène à la rupture de la relation avec Dieu, à sa colère, c'est-à-dire la perte de la vie-avec-lui : vie de paix et d'amour partagé.

Partagez cette page :

Méditations récentes

La création de l’homme au jardin  d'Eden
Envoi en mission
Envoi en mission
Publié il y a 10 jours
La présentation
La présentation
Publié le Samedi 2 février 2019
Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés