En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Jésus, le pain de vie, assure la résurrection des hommes

Publié le Mercredi 13 avril 2016


Icône de la Descente aux enfers ou le Relèvement radieux

Cette icône pleine de lumière, de vie et d'espérance, c'est la promesse de Jésus qui se déclare pain de vie, lumière du monde. La vie sera rendue à l'humanité, Jésus apparaît aux enfers non comme un de ses captifs, mais comme le véritable Maître de la Vie.

Jésus dans la lumière a brisé les portes de l'enfer, il saisit par la main Adam et Eve pour les arracher des ténèbres de la mort. Adam contemple son libérateur d'un regard joyeux et reconnaissant, Eve montre son recpect en gardant les mains couvertes. Derrière Eve se pressent Moïse, Abel et les justes, et derrière Adam se trouvent les rois David et Salomon qui accueillent le Sauveur dans la prière. Plus haut, Jean le Précurseur reconnaît le Christ comme Agneau de Dieu et dirige vers lui la foule des morts. On distingue aussi le prophète Daniel, celui qui, pour la première fois, a affirmé la résurrection individuelle (Dn 12,1-3).

Le Christ nous partage sa propre vie, fait toutes choses nouvelles, nous donne le pain de la vie, de la vie éternelle.



Le texte biblique



 Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif.

 Mais je vous l’ai déjà dit : vous avez vu, et pourtant vous ne croyez pas.

 Tous ceux que me donne le Père viendront jusqu’à moi ; et celui qui vient à moi, je ne vais pas le jeter dehors.

 Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de Celui qui m’a envoyé.

Or, telle est la volonté de Celui qui m’a envoyé : que je ne perde aucun de ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.

 Telle est la volonté de mon Père : que celui qui voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. »

 

Jn 6,35-40



Commentaires


Nous lisons aujourd'hui la finale du fameux discours de Jésus sur le pain de vie que nous avons lu par extraits successifs ces jours derniers.

Jésus se présente comme étant le pain de vie.

Cette expression « pain de vie » désigne ce qui est le plus nécessaire à l'existence humaine pour que cette dernière puisse atteindre sa plénitude. Celui qui vient a Jésus n'aura plus jamais ni faim ni soif.

Cette déclaration est commentée dans les versets suivants.

Il s'agit de voir et de croire, croire c'est voir le Christ incarné.

Puis les métaphores de faim et de soif sont élucidées par le motif de la vie éternelle.

L'identité de Jésus , le pain de vie, est précisée par le rappel de sa descente du ciel et par sa qualité d'Envoyé et de Fils.

Ainsi Jésus clarifie nettement qui est le donateur du pain. Sa déclaration « je suis le pain de vie »

révèle son identité et est accompagnée d'une promesse, il ressuscitera les hommes au dernier jour.

Le salut qui correspond à la volonté du Père sera donné à tout homme ayant la foi.

Les deux affirmations sur la résurrection au dernier jour soulignent la qualité insurpassable du salut offert, l'une : Dieu ne veut perdre aucun de ceux qu'il a confiés à Jésus, et l'autre : celui qui croit en son Fils aura la vie éternelle.

Ainsi en s'identifiant au pain, Jésus se présente comme celui qui, à l'exclusion de tout autre, est et donne ce qui est le plus nécessaire à la vie de chaque être humain.

Partagez cette page :

Méditations récentes

La création de l’homme au jardin  d'Eden
Envoi en mission
Envoi en mission
Publié il y a 10 jours
La présentation
La présentation
Publié le Samedi 2 février 2019
Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés