En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

L'Ascension

Publié le Mercredi 4 mai 2016


Femmes au tombeau et ascension du Christ, ivoire, 400 ap JC, musée de Bavière, Munich

 

Cet ivoire romain reprend la vie des disciples depuis la résurrection jusqu'à l'ascension de Jésus.

Les trois femmes se dirigent tristement vers le tombeau de Jésus, rencontrent l'ange leur annonçant la résurrection de Jésus, il lève la main en signe de paix. Elles sont étonnées, manifestent leur peur, se sentent abandonnées.

Sur le tombeau sont représentés deux soldats qui devaient garder la tombe.

L'arbre, un olivier, issu du tombeau, est peuplé d'oiseaux, il symbolise le don de la vie.

 

A droite à mi-hauteur deux personnages se tiennent sur le flanc d'une montagne. L'un est recroquevillé la tête dans les mains dans une attitude désespérée. L'autre regarde ce qui se passe autour de lui, il est étonné et lève les bras en attitude de prière.

 

En haut Jésus gravit la montagne, jeune, résolu, il prend la main que Dieu lui tend pour l'attirer vers le ciel. Abandonne -t-il les hommes ?

 

De ce relief se dégage une atmosphère mélangée, sommeil, douleur, cécité, anxiété, isolement, et aussi émerveillement, prière, inquiétude. Ce sont bien les sentiments qu'on imagine pour les disciples voyant Jésus les quitter.

 

Mais Jésus leur a promis le Saint Esprit, l'Esprit de vérité, qui leur fera connaître Dieu et les guidera dans leur vie.



Le texte biblique

CHER THEOPHILE, dans mon premier livre, j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné, depuis le moment où il commença,

jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions aux Apôtres qu’il avait choisis.

C’est à eux qu’il s’est présenté vivant après sa Passion ; il leur en a donné bien des preuves, puisque, pendant quarante jours, il leur est apparu et leur a parlé du royaume de Dieu.

 Au cours d’un repas qu’il prenait avec eux, il leur donna l’ordre de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que s’accomplisse la promesse du Père. Il déclara : « Cette promesse, vous l’avez entendue de ma bouche :

 alors que Jean a baptisé avec l’eau, vous, c’est dans l’Esprit Saint que vous serez baptisés d’ici peu de jours. »

Ainsi réunis, les Apôtres l’interrogeaient : « Seigneur, est-ce maintenant le temps où tu vas rétablir le royaume pour Israël ? »

 Jésus leur répondit : « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité.

 Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

 Après ces paroles, tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva, et une nuée vint le soustraire à leurs yeux.

 Et comme ils fixaient encore le ciel où Jésus s’en allait, voici que, devant eux, se tenaient deux hommes en vêtements blancs,

 qui leur dirent : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d’auprès de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel. »

 

Ac 1,1-11



Commentaires

Nous sommes au début du livre des Actes, Luc s'adresse à Théophile, mécène intéressé par le christianisme.

Luc ouvre un deuxième livre qui fait suite à son évangile. Il raconte les 40 jours de présence du Ressuscité parmi les siens, durée symbolique d'une période complète vécue avec Dieu.

Lors du dernier repas, Jésus avait promis la venue de l'Esprit (Lc 24,49), comme Jean Baptiste l'avait annoncé (Lc 3,16). Le judaïsme ancien associe la venue de l'Esprit avec les temps derniers, c'est pourquoi les disciples s'interrogent sur la restauration eschatologique d’Israël. Mais Jésus réoriente les apôtres vers le rôle qui les attend dans le présent. Le parcours proposé ici correspond au plan du livre des Actes. Le témoignage sera donné à Jérusalem, puis en Samarie et la mission paulinienne ouvrira à l’Évangile les portes du monde entier "jusqu'aux extrémités de la terre habitée" .

 

Entre l’Évangile et les Actes un événement majeur intervient, l'Ascension de Jésus. Cet événement n'est pas détaché de Pâques, mais achève la montée de Jésus à Jérusalem jusqu'auprès du Père.

 

Dans l' Évangile, Jésus se sépare des siens en les bénissant, dans les Actes, Jésus s'en va en confiant une mission jusqu'aux confins de la terre.

 

L'Ascension lance l'aventure de l’Église, Jésus disparaît absorbé par la nuée, accueilli dans le monde divin. Les hommes ne le voient plus. Mais leur regard est arraché au ciel et réorienté sur la vie quotidienne qui sera la leur désormais : ils vont être les acteurs de l'histoire qui s'ouvre, sous l'horizon du retour du Christ.

Partagez cette page :

Méditations récentes

Le passage de la Pâque
Le passage de la Pâque
Publié vendredi
L’annonce de la Bonne Nouvelle
L’annonce de la Bonne Nouvelle
Publié il y a 12 jours
La tempête
La tempête
Publié le Mardi 2 juillet 2019
Les piliers de l'Eglise
Les piliers de l'Eglise
Publié le Samedi 29 juin 2019
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2019 - Tous droits réservés