En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Conversion de saint Paul

Publié le Vendredi 25 janvier 2008


Nicolas Poussin, entre 1649 and 1650, Le Ravissement de saint Paul , Louvre
Paul est pris en main par le Seigneur, il parle ainsi de lui :
« Je connais un homme en Christ qui a été ravi jusqu’au Troisième ciel, soit en corps soit en esprit, Dieu le sait ; mais je sais bien que cet homme a été ravi jusqu’au paradis et a ouï des mystères ineffables qu’il n’est pas permis a l’homme de dire ». (2 Co 12, 2 )
Paul est transformé, capable de choses extraordinaires ; Poussin le rend avec maestria cette idée : posture des personnages, scénographies baroques capables d’élever dans les airs dieux et héros. Les couleurs et les mouvements des bras et des ailes font disparaître la pesanteur du corps. Ainsi Paul est transporté dans une sphère « méta-physique ». Dans la partie basse, des piliers de temples où les apôtres doivent témoigner de la Bonne Nouvelle, et dans la partie supérieure les vapeurs d’orage ont définitivement gagné sur la pierre, le Royaume de Dieu triomphera !
Paul est comme aspiré par le vent du Paraclet qui lui donne force, élan et capacité de réaliser des prodiges pour annoncer l’Evangile à tous.

NB : le livre et l’épée figurés au bas du tableau sont les images de l’œuvre épistolaire et le martyr (décapitation) de Paul



Le texte biblique

Nous lisons aujourd’hui le dernier chapitre de l’évangile selon St Marc, c’est l’envoi en mission des disciples par Jésus après sa résurrection. Jésus s’adresse à Marie Madeleine et aux apôtres. L’universalisme de l’envoi est manifeste, et on constate l’extraordinaire prise de conscience de l’Eglise primitive, l ‘Evangile, la Bonne Nouvelle, est appelée à être portée à tous les hommes dans le monde entier.
Jésus ajoute que la foi du baptisé le sauvera et le refus de croire le condamnera. Il faut remarquer la dénonciation de l’incroyance rencontrée par les témoins successifs du Ressuscité. Les Onze sont passés du doute à la foi . Cette annonce doit amener à la foi puis et seulement après au baptême, à l’insertion du croyant à la communauté des chrétiens.
La mission lie étroitement le témoignage de la parole et des œuvres et les signes qui l’accompagnent. Les croyants seront crédibles par des signes qu’il leur sera donné d’accomplir et dont l’efficacité est attribuée à l’action du Seigneur Jésus élevé auprès de Dieu et partageant sa Royauté sur l’univers.
Ces signes font partie de ceux que Jésus a réalisés lors de son ministère et que les apôtres réaliseront, comme les Actes le rapportent. Ils manifestent le pouvoir décisif du Ressuscité sur les forces du mal et de la Mort. C’est le témoignage que l’Evangile est dans ce monde et dès maintenant un message porteur de la force du salut.



Commentaires


Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné. Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils chasseront les esprits mauvais ; ils parleront un langage nouveau ; ils prendront des serpents dans leurs mains, et, s'ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s'en trouveront bien. »

Mc 16,15-18

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 13 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés