En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Dieu est lumière

Publié le Mercredi 28 décembre 2016


Waldemar Flaig , 1892-1932, L'étoile de Bethléem, 1920, Franziskanermuseum Villingen

 

Waldemar Flaig est un peintre expressionniste allemand formé à Munich, et dans la même sphère que Otto Dix,  George Grosz, Max Beckmann  et le sculpteur Barlach . Notamment. Il a participé à la première guerre mondiale où il fut grièvement blessé. Il en a réalisé un grand nombre de dessins difficiles. Puis, après des commandes de fresques pour décorer des monuments publics, il produit des peintures à sujets essentiellement religieux et des paysages.

Sa manière est de projeter ses propres sentiments en déformant la réalité afin d’inspirer au spectateur une réaction émotionnelle.

L’étoile apparaît plus comme un soleil et une lumière lançant des rayons comme des piques vers la sombre campagne délimitée avec d’épais traits noirs

Les trois personnages de la partie droite au premier plan, tout étirés en longueur comme dans un désir douloureux, semblent craintifs et tournent le dos à cette lumière et pourtant leurs visages sont éclairés.

A travers ce paysage éclairé par des rayons et des taches de lumière, Dieu appelle a dépasser la tristesse et la dureté de la campagne, pour s’élancer vers son amour.

 

 



Le texte biblique

 Tel est le message que nous avons entendu de Jésus Christ et que nous vous annonçons : Dieu est lumière ; en lui, il n’y a pas de ténèbres.

 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, alors que nous marchons dans les ténèbres, nous sommes des menteurs, nous ne faisons pas la vérité.

 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché.

 Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous.

 Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste va jusqu’à pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice.

 Si nous disons que nous sommes sans péché, nous faisons de lui un menteur, et sa parole n’est pas en nous.

 Mes petits enfants, je vous écris cela pour que vous évitiez le péché. Mais si l’un de nous vient à pécher, nous avons un défenseur devant le Père : Jésus Christ, le Juste.

 C’est lui qui, par son sacrifice, obtient le pardon de nos péchés, non seulement les nôtres, mais encore ceux du monde entier.

 

 

1 Jn 1, 5 – 2, 2



Commentaires

Jean commence son message en affirmant que Dieu est lumière, une lumière pure et sans ombre qui illumine notre monde où règnent les ténèbres. Cette lumière est mystérieuse, inexplicable, une Lumière qui n’a pas été créée. La lumière et nécessaire pour que la vie existe, elle efface l’obscurité, le péché qui est refus de l'amour et de la vérité. Dieu est non seulement lui-même lumière, il est aussi dans la lumière.

Marchons nous selon la lumière que nous avons reçue ? Marchons nous dans les ténèbres, dans l’ignorance de la lumière qui a brillé en Christ ? Lisons le prophète Isaïe : « Est-il quelqu’un parmi vous qui craint le Seigneur, qui écoute la voix de son serviteur ? S’il a marché dans les ténèbres sans la moindre clarté, qu’il se confie dans le nom du Seigneur, qu’il s’appuie sur son Dieu.

 Mais vous tous qui allumez un feu, formant un cercle de flèches incendiaires, allez dans le brasier de votre propre feu, au milieu des flèches que vous enflammez. Voici ce que vous réserve ma main : vous resterez gisant dans la douleur. » ( Is 50,10-11).

Le vrai croyant marche dans la lumière où Dieu est pleinement révélé, avec bonheur parce qu’il a appris dans cette lumière que le sang de Jésus nous réconcilie avec Dieu et nous purifie de tout péché. Nous sommes purifiés, pardonnés une fois pour toutes par une seule offrande de manière à ce que nous n’ayons plus que des désirs de justice et de vérité.

 

Cependant si nous péchons, il y a pour nous, grâce à Dieu, un avocat, un consolateur auprès du Père, quelqu’un qui est appelé à nos côtés pour nous aider. C’est Jésus Christ ressuscité, avec l' Esprit Saint, qui a été appelé pour cela. Si nous confessons notre péché, si nous nous tournons vers lui avec confiance, Dieu pardonne et la communion avec lui est restaurée.

Partagez cette page :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés