En lien avec l'Institut Catholique de Paris et la Conférence des Évêques de France

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2

Publié le Jeudi 19 janvier 2017


James Tissot , 1836-1902, Jésus s’entretient avec ses disciples, gouache, 1894 env., Brooklyn Museum

 

James Tissot est un peintre et graveur français qui a passé une partie de sa vie en Angleterre où il était apprécié comme peintre de la haute société de l’époque victorienne.

A la mort de sa compagne Kathleen Newton en 1882, il revient à Paris et six ans plus tard il eut une révélation religieuse alors qu’il étudiait une toile dans l’église saint Sulpice. Il se consacre alors à des sujets bibliques, nourrissant son art d’observations effectuées lors de voyages en Palestine et à Jérusalem pour découvrir les paysages et les habitants.

Dans ces tableaux, il peint donc les paysages campagnards, montagneux, reconstitués grâce aux croquis réalistes faits sur place.

Jésus apparaît dans presque toutes les images. Il est toujours bien vêtu, presqu’élégant, d’un vêtement blanc.

Ici Jésus marche dans la campagne et un grand groupe de disciples le suit. Ils ont quitté les villages perchés dans des montagnes, ou la ville (Jérusalem) représentée dans le lointain. Ils ont tout quitté pour suivre Jésus qui les enseigne :  « Qui aime sa vie la perd ; qui s’en détache en ce monde la gardera pour la vie éternelle. Si quelqu’un veut me servir, qu’il me suive ; et là où moi je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, mon Père l’honorera » Jn 12,25

 

 



Le texte biblique

 Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive.

Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera.

Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?

 

Mt 16,24-26

 



Commentaires

Ne plus vivre pour soi-même (2 Co 5, 15) 

 

Nous vivons dans la puissance vivifiante du Christ qui a vécu, est mort et est ressuscité pour nous. Quand nous « perdons » notre vie pour lui, nous l’assurons.

Il est constamment demandé aux prophètes quelle est la manière juste de vivre devant Dieu.

À cette question, le prophète Michée répond très clairement : il faut « respecter le droit, aimer la fidélité et s’appliquer à marcher avec son Dieu ». L’auteur du Psaume 25 sait que nous ne pouvons le faire de nous-mêmes et implore Dieu de le guider et de le fortifier.

L’Évangile, qui nous appelle à vivre non pas pour nous-mêmes mais pour le Christ, nous conduit également à aller vers les autres et à abattre les barrières de l’isolement.

 

Prière

 

Dieu, notre Père, en Jésus Christ tu nous as libérés et tu nous as donné une vie qui va au-delà de nous-mêmes. Guide-nous par ton Esprit et aide-nous à vivre en sœurs et frères en Christ, lui qui a vécu, a souffert, est mort et est ressuscité pour nous et qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen.

Partagez cette page :

Méditations récentes

Jérémie appelle à la conversion
L’opulence promise
L’opulence promise
Publié il y a 14 jours
L’arrogance
L’arrogance
Publié le Mercredi 15 juillet 2020
La bénédiction du dépouillement
La bénédiction du dépouillement
Publié le Mercredi 8 juillet 2020
Toutes les méditations
cours en ligne

Pour aller plus loin, participez à nos cours en ligne

Voir les cours

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

© Cetad 2020 - Tous droits réservés